L’analyse du calendrier : partie 3

Février (post ASG) :

Nombre de matchs à domicile : 4 (Cleveland, Minnesota, Dallas, Brooklyn)

Nombre de matchs à l’extérieur : 2 (Atlanta, Cleveland)

Nombre de back-to-backs : 1 (Dallas et Brooklyn, le 28 et 29 février)

Après le bon gros roadtrip pré-All Star, Miami reprend plutôt tranquillement, avec notamment deux matchs face aux Cavs, un à domicile et un à l’extérieur. Attention tout de même au piège Atlanta directement en sortie de All-Star Week-end, qui nous a surpris plus d’une fois la saison dernière… On finit ensuite le mois sur trois matchs à domicile, face aux Wolves, puis les Mavs et les Nets en back to back.

Mars :

Nombre de matchs à domicile : 8 (Milwaukee, Orlando, Charlotte, New-York, Chicago, OKC, Denver, Phoenix)

Nombre de matchs à l’extérieur : 5 (New-Orleans, Washington, Milwaukee, Chicago, Indiana, Charlotte)

Nombre de back-to-backs : 1 (New-York et Chicago, le 13 et 14 mars)

Le mois de mars sera peut-être le plus facile, du moins sur le papier. On commence pourtant face aux Bucks et au Magic, un contender et un concurrent pour les playoffs. S’en suivent deux matchs à l’extérieur ou nous affronterons les Pels de Zion et les Wizards de Beal. Semaine un peu piège, étant donné le mal que cette équipe peut avoir à battre des équipe à leur portée ou même d’un niveau plus faible. Le Heat revient ensuite à la maison pour y affronter les Hornets, les Knicks et les Bulls (en back-to-back). Attention à ne pas sous-estimer cette équipe de Chicago, jeune et talentueuse. Miami ira ensuite explorer la campagne pour y affronter trois équipes de la division centrale : les Bucks, Bulls et Pacers. Par la suite, nous accueillons trois équipes de l’Ouest : Thunder, Nuggets et Suns. Deux matchs pièges ici à quelques semaines de la fin de saison : OKC est capable de surprendre, n’étant plus attendus aussi hauts dans la jungle de la Conférence Ouest. Puis Phoenix, équipe qui nous avait aussi battu la saison dernière. Nous finirons tranquillement le mois en allant rendre visite à His Airness, à Charlotte.

Avril :

Nombre de matchs à domicile : 4 (Indiana, Detroit, Boston, Toronto)

Nombre de matchs à l’extérieur : 4 (Boston, Detroit, New-York, Charlotte)

Nombre de back-to-backs : 1 (Charlotte et Toronto, le 13 et 14 avril)

Le Heat finira sa campagne 2019-2020 en ne jouant que des équipes de l’Est, pour notre plus grand bonheur. A Boston, Detroit et New-York pour commencer. Ces deux derniers seront dans la course aux play-offs et il s’agira là de deux matchs test, avec une importance capitale pour ne pas voir cette saison se terminer prématurément. S’enchaînent ensuite trois matchs à domicile, face à Indiana d’abord, puis face à… Detroit et Boston, encore eux. Même topo, ces matchs seront ultra importants dans la course aux play-offs ainsi que pour les tie-breakers. La saison se terminera avec un back-to-back, d’abord à Charlotte puis à domicile face aux Raptors, en antenne nationale. On peut s’attendre à voir quelques joueurs au repos chez nous comme chez nos adversaires, tout cela dépendra des matchs précédents et du classement.

Statistiquement, Miami possède donc un des calendriers les plus favorables de la Ligue, notamment sur la fin, où l’équipe va jouer quasiment que des équipes de l’Est. Attention au piège face aux « petites » équipes, qui nous avaient posé problème l’an dernier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s