Que se passe-t-il avec Dion Waiters ?

Comme vous avez probablement pu le constater si vous lisez ce papier, Dion Waiters ne faisait pas partie de la liste des joueurs présents pour le match de cette nuit (au minimum). La faute à une blessure ? non. Tout simplement à quelques épisodes malheureux.

Pour quelles raisons s’est-il énervé?

Premièrement, il faut se demander pourquoi n’était-il pas présent pour ce match ou plutôt, pourquoi a-t-il été suspendu par le Heat. Car nous parlons bien d’une suspension, conséquence directe de mauvais choix de l’arrière du Heat.

Pour comprendre tout cela, il faut revenir quelques mois en arrière. Dès décembre 2018, Miami se rend bien compte que le projet Dion Waiters, tout aussi infime soit-il, tourne au vinaigre avec les nombreuses absences de l’arrière. En effet, celui-ci n’a jamais passé les 46 matchs joués par saison sur ses trois années passées avec la franchise Floridienne.

Cependant, quand on connait les difficultés offensives de l’équipe et le besoin d’avoir un tel arrière pour Miami, le voir tellement absent est un réel problème, partiellement à cause de son salaire (ou surtout pour son salaire, en fonction de comment vous vous placez). Ainsi, et fort logiquement, Pat Riley a commencé à essayer de transférer son joueur, ce qui n’a pas plus à l’intéressé.

Changement majeur cet été puisque, sans réussir à le transférer, le Heat a décidé de retenter le coup (par obligation principalement, personne ne voulant récupérer le joueur en trade), sauf que variable importante, Dion Waiters n’est plus indispensable avec l’arrivée de Jimmy Butler.

Ainsi, Erik Spoelstra a fait le choix de discuter avec son arrière pour le convaincre de sortir du banc, aux côtés de Goran Dragic, qui lui a bien compris l’intérêt et le besoin pour le collectif de faire cela. Avec tous les efforts réalisés cet été pour se remettre en forme physique (et il faut avouer que Waiters en a fait de nombreux car il y avait du travail), l’ancien Cavalier a pris cette demande du coach comme un affront, car comme le disent de nombreux insiders de NBA, Dion Waiters se considère comme un top joueur, au niveau des plus grands de la ligue (spoiler, il ne l’est pas).

De plus, si de nombreux progrès physiques ont été effectué, le coaching staff et le front office ne considéraient pas encore Waiters comme « dans la forme physique attendue par le Heat ».

Comme James Johnson, Dion Waiters devait donc continuer son travail pour se mettre en forme. Cette demande (que Waiters ne trouve pas justifiée), associée à son changement de rôle, explique pourquoi le joueur s’est énervé.

Pourquoi a-t-il été suspendu ?

L’histoire aurait pu s’arrêter là mais Dion Waiters a son caractère. Et manque de chance pour lui, Pat Riley a profité de l’arrivée de Jimmy Butler pour resserrer les boulons quand à la culture à Miami, ou comme il le dit si bien lui même « I let the culture slip ».

Ainsi les demandes devinrent plus importantes pour les joueurs du Heat, et pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, Dion Waiters n’était pas « content ».

A travers divers comportements négatifs lors des entraînements, qui ne sont pas sortis dans la presse, Dion Waiters s’est ainsi mis dans une sale posture.

De ce fait, le Heat a décidé de suspendre le joueur. D’autant qu’il s’est clairement montré en colère à devoir sortir du banc lors de la pré-saison, ce qui n’a pas arrangé son cas.

Pour accentuer le tout, Dion Waiters a, de manière intelligente, réglé ses comptes sur instagram:

Comme vous pouvez le lire ci-dessus, il s’est ainsi payé tout le monde, annonçant que lui aussi aurait gagné avec LeBron et Wade, qu’il devait être titulaire dans cette équipe ou encore qu’il était bien meilleur que Tyler Herro.

Penser cela est une chose et c’est son droit. Le publier sur les réseaux sociaux alors que l’ambiance est déjà tendue entre la franchise et le joueur est une erreur. Une grave erreur. Et cela a probablement conforté le front office dans la suspension.

Quels choix pour la suite ?

Ce qui est difficile dans ce cas, c’est que Dion Waiters n’est pas tombé dans n’importe quelle franchise. Avec tout le respect que l’on a pour les 29 autres, Miami est une entité où les règles sont très strictes et si tu ne marches pas dans ce sens, tu ne joues pas.

LeBron James a dû faire avec quand il est arrivé en 2010, et Dwyane Wade a dû faire avec, tout aussi impactant fût-il dans l’histoire de la franchise. En effet, lors de son retour, Wade n’était plus au niveau et le besoin le plus important était son impact en sortie de banc. Donc Wade a dû sortir du banc à Miami. DWYANE FUCKING WADE.

Et aujourd’hui, Dion Waiters refuserait de faire de même ?

Les fans et la franchise ont du mal à comprendre comment le joueur peut se comporter ainsi. Qui est-il pour demander cela si Dwyane Wade a dû le faire ? Waiters est à des années lumières de ce qu’est Wade à Miami, comment peut-il ne serait-ce que s’imaginer cela ?

On sait évidemment que Waiters possède un égo surdimensionné. Mais posons-nous une simple question comme l’a fait le site 5reasonsports, spécialiste du Heat et Ethan Skolnick sur son podcast. Qui est Dion Waiters pour demander tout cela et dans quel équipe aujourd’hui a-t-il le niveau pour être titulaire en NBA ?

On ne vous fait pas la liste, et pourtant elle est courte. Waiters n’a aucune légitimité a avoir de telles demandes dans la franchise qu’est Miami et toute cette histoire ne plait clairement pas à Spoelstra et Pat Riley.

Désormais il reste deux choix pour que ca se finisse bien bien entre les deux parties:

Soit le Heat arrive à monter un transfert assez miraculeux qui enverrait Dion Waiters dans une autre équipe. Son salaire n’est pas énorme mais étant donné que personne n’a idée de son réel niveau sportif aujourd’hui, c’est difficile de trouver preneur.

D’autant plus que si personne ne voulait de lui jusqu’ici, pourquoi quelqu’un en voudrait maintenant ?

Soit Waiters réalise enfin la bétise de la situation et, après s’être excusé auprès de tout le monde, accepte son rôle, quel qu’il soit (Spoelstra n’a jamais été binaire ou fermé dans ses rotations). Nous allons être francs, cette possibilité est la moins probable des trois.

Des trois ? Oui, car il existe une dernière option. Celle où Waiters continue d’être indéfiniment suspendu et ne veut pas lâcher l’affaire, le Heat ne lâchant rien non plus, d’autant que Kendrick Nunn a fait un superbe premier match. Quand on connaît les caractères de chacun, voir cela arriver ne serait pas si surprenant. Cependant, il parait peu probable que cela se termine en simple commun accord entre les deux parties où Miami couperait le joueur. D’autant que le Heat n’est pas du genre à lâcher le morceau, demandez à Hassan Whiteside.

Dans la rédaction de Miami Heat France, nous sommes clairement en colère contre Waiters. Même si il peut avoir raison sur le fait qu’il devrait débuter les matchs, c’est au coach de décider cela et à lui de prouver le contraire, ce qu’il ne semble pas être ouvert à faire. Ce n’est, bien sûr, pas quelqu’un de mauvais, mais il doit mieux gérer son égo et son comportement, tout aussi bien soit le fait qu’il ait fait d’énormes efforts pour revenir en forme physiquement. En tous les cas, cette histoire n’est clairement pas terminée, et la finalité est complètement indéfinie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s