Miami Heat – Cleveland Cavaliers : Victoire facile mais nécessaire.

Quatrième victoire de suite pour Miami après un match totalement dominé par le colletif floridien qui gagne ses matchs contre des adversaires inférieurs, chose qui n’était plus très courant ces derniers temps. Le Heat continue avec son même 5, les Cavs étaient eux, sans Thompson.

Les matchs se suivent et se ressemblent dernièrement, mais pour une fois, c’est une bonne nouvelle.
Un Miami qui impose un force physique et tactique d’entrée, avec un collectif forgé et un mouvement de balle qui ne permet pas aux adversaires de poser leur rythme.
Miami arrivait chaud et chacun en profitait; Nunn, Butler et Adebayo avaient envie de se montrer dès que possible et dirigeaient le Heat des deux cotés du parquet et comme d’habitude, c’était un nouveau joueur qui allait chauffer l’American Airlines Arena…
Hier soir, le tour de Duncan Robinson est arrivé. Il ne lui suffit que d’un quart-temps pour allumer le lance-flamme: 7 tirs du parking sur 9 avec un tir tellement alléché que le public n’attendait pas pour se lever avant que le filet tremble.


Peu à dire sur le contenu du match tellement Miami s’est senti en sécurité après quelques minutes. Un Butler maladroit mais incroyablement précieux sur les détails du jeu, un Herro qui se prend pour Ray Allen et le reste qui profite au max des minutes données par Spo. Miami aura même une avance de 27 points à la mi-temps, une avance que le Heat conservera jusqu’à la fin du match.
Seul hic, une nouvelle fois: Les pertes de balle. Des fois provoquées, d’autres fois stupides, le Heat a encore cumulé la bagatelle de 23 « turnovers », compréhensible pour une équipe qui joue vite mais frustrant malgré tout.

Ce Miami Heat donc, qui est à 10 victoires en 13 matchs, continue de confirmer nos attentes et continue de surprendre certains analystes malgré tout. La meilleure franchise de Floride s’en ira affronter Chicago et surtout Philadelphie, en back to back et à l’exterieur, ce qui annonce un sacré défi que cette équipe semble vraiment pouvoir relever.

MVP de la nuit : Duncan Robinson. Il a éteint les espoirs des Cavs à lui seul dans le second quart-temps, et en profite pour battre deux records de franchise : 7 tirs primés en un QT, et 8 en une mi-temps. Il termine avec 29 points, 2 rebonds, et 9/15 au tir, tous à longue distance.

stats.nba.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s