Philadelphie – Miami: L’explosion en plein vol

Que dire de ce match si ce n’est que rien n’a fonctionné, que tout est passé à côté, et que nos adversaires du soir nous ont explosé dans tous les domaines du jeu ? Malheureusement, pas grand chose n’est à tirer de cette cinglante défaite.

Dès le début du match, les Sixers vont réussir à appuyer là où ça fait mal. Une grosse pression défensive aboutissant à de nombreuses pertes de balle ou des tirs catastrophiques et de l’autre côté du terrain, un Joël Embiid qui profite de son avantage évident sur le pauvre Meyers Leonard qui se fait défoncer. Ainsi, Philly va déjà créer l’écart très rapidement dans le premier quart, obligeant Spoelstra à utiliser des temps morts. Miami n’a aucune solution, offensive et défensive, et s’enlise petit à petit dans ses problèmes.

Philly n’abandonne pas et voit très bien l’avantage créée sur son adversaire du soir. Ainsi, les Sixers accentuent leurs efforts et l’écart continue inlassablement de monter,. Cerise sur le gâteau, c’est Josh Richardson qui enfonce petit à petit le Heat de Miami, qui continue à perdre des ballons (11), rater ses tirs extérieurs (1/12 en première mi-temps) et plus globalement rater tout ce qu’il entreprend, que ce soit de simples passes, des rebonds ou des écrans. Heureusement pour les Floridiens, le duo Dragic – Butler arrive un tout petit peu à limiter la casse mais la différence reste énorme entre les deux équipes et Philly arrive tranquillement à la mi-temps en tête (55-35).

Au retour des vestiaires, on peut difficilement imaginer comment il est possible de faire pire, et pourtant, la défense du Heat va continuer à prendre l’eau de manière encore plus violente. Si offensivement, la réussite de Tyler Herro (7 pts) et Bam Adebayo (8 pts) permet de limiter la casse, le Heat se fait manger de l’autre côté par les 23 points d’un duo Embiid-Richardson presque parfait. Ainsi, Philly continue de monter l’écart et atteindra même les 40 points d’avance au début des 12 dernières minutes…

Evidemment, tout le monde comprend que le match est terminé, que la violence a assez duré et les coachs font rentrer les bancs pour donner du temps de jeu à ceux qui n’en ont pas habituellement. Miami reviendra bien un peu au score grâce à Kendrick Nunn mais la violente défaite est là. Le Heat s’incline 113-86 dans une démonstration. Herro termine meilleur marqueur avec 20 points, Goran affiche 18 et Bam 12 points. Jimmy Butler a lui aussi raté son retour à Philly avec 11 points à 4/13 aux tirs. En face, Josh Richardson affiche 32 points, Joël Embiid 23 et Tobias Harris 19.

Le MVP de la nuit: Difficile de trouver un MVP tant la défaite est salée. Cependant, Tyler Herro a été le seul à surnager dans cette équipe à l’agonie. Il termine avec 20 points à 7/17 aux tirs dont 4/9 derrière l’arc. De plus, il est le seul à avoir rentré plusieurs tirs extérieurs et même celui qui a rentré 4 des 6 tirs… De plus, son impact au rebond est à noté, lui qui en récupère 7, record de l’équipe pour ce soir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s