Miami Heat – Chicago Bulls : Tyler, « the local Herro » !

Le Heat recevait hier soir les Bulls pour leur dixième match à la maison, et le second de trois matchs que l’on peut considérer comme abordables avant un back-to-back relevé en fin de semaine. Dragic, Winslow et Okpala sont quand à eux, toujours indisponibles.

Comme face à Washington deux soir auparavant, le Heat débute assez mal la rencontre. Seulement 4 tirs marqués par des joueurs en manque de réussite, et plus globalement en difficulté à la création. Heureusement que Jimmy Butler notamment a pris les choses en main au fur et à mesure, allant chercher quelques fautes pour ajouter des points au compteur. En parlant de fautes, le trio Adebayo-Robinson-Jones Jr en cumule 6 sur la période (sans parler des offensives), ce qui n’aura fait que faciliter la tâche des Bulls, qui creuseront un écart maximum de 11 points. Le 1er quart-temps se terminera sur un score de 16-25 pour Chicago.

Miami reprend du poil de la bête en début de second quart, en grande partie grâce à un Tyler Herro alternant l’agressivité sur les pénétrations, et ses step-back assassins. 9 points pour le rookie après 6 minutes de jeu, donnant l’avantage au score à son équipe pour la première fois du match, sur son dernier panier. Le Heat passera ensuite presque la totalité de la suite du quart-termps sans marquer dans le jeu, mais peut compter sur Jimmy Butler pour aller chercher des points sur la ligne, et ainsi rester proche au score face à des Bulls qui ne sont pas en grande réussite également. Le Heat recollera à deux points sur un tir derrière l’arc de Kendrick Nunn, tandis que Zach Lavine manquera sa chance au buzzer pour faire remonter l’écart : 47-49 Chicago lorsque les deux équipes rentrent au vestiaire.

Le troisième quart se révèle quand à lui encore plus serré que le précédent, le plus gros écart pris étant de 5 points, par les Bulls. Des Bulls qui ont vu Lauri Markkanen sortir de sa boite, marquant notamment trois de ses quatre tirs de loin pendant ces 12 minutes. Côté Heat, le collectif déroule un peu mieux au fil de la rencontre, et ce malgré quelques turnovers regrettables de Bam (il en totalisera 7). Duncan Robinson s’est découvert une âme de Stephen Curry en marquant un pull-up derrière l’arc en transition, tandis que Chris Silva s’est bien fait remarqué de par son activité au rebond offensif. Cerise sur le gâteau, Kendrick Nunn répétera sa fin de second quart, en marquant à trois points avec 6 secondes restantes sur l’horloge, redonnant à nouveau l’avantage au Heat, 74-73 Miami avant le dernier quart.

Pour reprendre un terme utilisé par Eric Reid plusieurs fois lors de cette rencontre,ce quatrième quart, tout comme ce match en lui-même définit bien le mot « sluggish ». La majorité des points du Heat viendront une nouvelle fois de la ligne des lancers, Miami profitant d’un Butler agressif, puis du bonus. Cela suffira pour se maintenir dans le match, jusqu’à un and-one de Bam qui réveille l’American Airlines Arena, avec 2:11 à jouer. Le score évolue peu, stagnant autour des 95 points, les deux équipes ont encore et toujours du mal à scorer, mais heureusement, avec 7 secondes restantes avant la fin du match, un Tyler Herro grand ouvert décoche un tir derrière l’arc sur un kick out de Butler, et marque pour donner deux points d’avance au Heat, 97-95. Zach Lavine ramènera cependant les Bulls au score, forçant ce match à aller jusqu’en prolongation !
Une prolongation qui s’avérera être la sublimation d’un Herro ! Le rookie marquera les 11 derniers points du Heat, dont trois tirs à trois points cruciaux, deux fois pour égaliser, à 102-102 puis à 105-105, avant de donner l’avantage au Heat. Herro terminera le travail sur la ligne des lancers, recevant même quelques chants « M-V-P ». Miami décroche ainsi sa 17eme victoire de la saison, 10eme à la maison, sur le score de 110-105 !

Tyler Herro termine meilleur marqueur du match avec ses 27 points, auxquels il ajoute 6 rebonds. Jimmy Butler marque 23 points avec 7 passes et 6 rebonds, à 17/21 aux lancers francs. 17 lancers marqués qui auront tous compté. Bam Adebayo, malgré ses 7 pertes de balle, réalise un match encore une fois complet, avec 21 points, 13 rebonds et 6 passes.
Côté Bulls, Lauri Markkanen marque 22 points avec 7 rebonds, tandis que Zach Lavine et Kris Dunn ajoutent respectivement 18 et 16 points.

Le MVP de la nuit : De Tyler à Super-Herro !

Il nous avait bien dit : « He is a bucket ». Outre sa performance littéralement héroïque dans le clutch time, Tyler aura marqué des points importants bien avant son premier tir décisif en fin de quatrième quart. Plusieurs drives bien menés avec une finition propre ont permis plusieurs fois au Heat de respirer, lors de plusieurs phases ou Miami ne scorait plus que sur la ligne des lancers francs. Monsieur n’a pas seulement fait que de surnager au sein d’un banc qui a eu du mal à contribuer offensivement, monsieur a été LE joueur sur qui Erik l’on pouvait compter, lorsque les Bulls ont voulu serré la visse sur Jimmy Butler et qu’il fallu que quelqu’un d’autre sorte de sa boite pour aller chercher cette victoire.



Source boxscore : stats.nba.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s