Miami – Dallas: c’était chaud, mais la victoire est là

Back-to-back pour le Heat après la défaite frustrante face aux Lakers. Cette fois, ce sont les Mavericks qui se dressent sur le chemin des hommes de Spoelstra, toujours amputés de Justise Winslow, Goran Dragic et bien sûr Dion Waiters.

Le match ne débute pas de la meilleure des manières pour les locaux. Au bout de 1 minute et 40 secondes, la pire chose possible arriva pour les Mavericks. Leur joueur phare, Luka Doncic, se blesse sur une pénétration durant laquelle la cheville a tourné. Très rapidement on se doute que les Texans devront faire sans lui, ce qui est positif pour Miami (même si on ne souhaite jamais de blessure) et évidemment une catastrophe pour Dallas.

Immédiatement, Dallas plonge mentalement et il n’en faut pas beaucoup plus pour voir Miami prendre les devants. Avec une réussite des plus indécentes, le Heat prend les devants, porté par les 10 points rapides de Meyers Leonard et les 14 points du duo Tyler Herro/Jimmy Butler. Ainsi, les Floridiens prennent le large et profitent du coup de moins bien des Mavs pour les envoyer dans les cordes en prenant 14 points d’avance au bout de 12 minutes.

Mieux encore, Miami continue d’appuyer là où ça fait mal et ne baisse pas de régime et de réussite. Les tirs extérieurs rentrent toujours aussi facilement (12/19 en première mi-temps) et Dallas prend l’eau de toutes parts. Jimmy au repos, c’est au tour de Kelly Olynyk de sortir de sa boite et de réaliser un quart temps parfait (15 points, 5 rebonds à 100% aux tirs), permettant aux siens de monter jusqu’à 24 points d’écart. Difficile de voir les locaux revenir tant la domination est importante pour le Heat qui arrive au vestiaire avec 23 points d’avance (73-50) et une quatrième mi-temps à plus de 70 points cette saison, record de franchise.

Malheureusement, le retour des vestiaires ne sera pas aussi facile que ça. Boosté par le fait de n’avoir plus rien à perdre, les Mavs vont revenir avec le couteau entre les dents et tomber face à une équipe du Heat qui pensait probablement avoir déjà remporté le match, étant donné le peu d’intensité fourni lors de ce troisième quart temps (il faut aussi avouer que les joueurs étaient épuisés dans cette seconde mi-temps, la rotation étant très courte et le match en back-to-back). Ainsi, portés par un Tim Hardaway Jr incandescent, Dallas va revenir progressivement et limiter Miami à 18 points, la réussite fuyant désormais les visiteurs.

De retour à une dizaine de points, un public réveillé et un adversaire fatigué, Dallas prend confiance et continue sa bonne seconde mi-temps. Tim Hardaway Jr continue son festival, Maxi Kleber est en réussite, JJ Barea s’amuse de manière violente avec Kendrick Nunn et voilà Dallas qui est de retour dans le match, prenant le lead pour la première fois de la partie à 5 minutes du terme. Miami semble à terre mais dans un élan de caractère, arrivera à tenir. Jimmy Butler, enfin réveillé maintient les siens dans la partie et aura même la balle de match, qu’il gâchera avec un tir très difficile. Prolongation…

Prenant les devants, Dallas pense toujours pouvoir arracher la victoire, d’autant qu’ils prennent rapidement 4 points d’avance mais Tyler Herro, en bon sauveur, va rentrer un trois fondamental qui va réveiller à nouveau les siens. Plusieurs défenses ultra importantes de Bam Adebayo et quelques mauvais choix de Jalen Brunson (excellent par moments) plus tard, Miami se retrouve sur la ligne pour finir le match. Si Jimmy aura raté quelques lancers clutch juste avant, il rentrera ceux-là et permettra à Miami de s’imposer dans la douleur, 122-118. Dallas aura tout donné, aurait pu mériter mieux vu les circonstances, mais Miami s’impose avec du caractère, remportant une cinquième prolongation en autant de tentative cette saison.

Jimmy Butler aura été fondamental avec les nouvelles absences des meneurs. Il termine avec 27 points et 7 passes aux côtés du triple double de Bam. Olynyk a fait une plutôt bonne partie avec 17 points et 8 rebonds, Herro a été très important avec 19 points et 6 rebonds et Nunn a été irrégulier avec 13 points, 6 rebonds et 4 passes.

Le MVP de la nuit: Si Jimmy Butler a fait une partie plus que bonne, Bam Adebayo a encore été dans tous les bons coups. Impeccable en défense, présent en attaque et toujours fondamentale à la passe, l’intérieur à en plus apporté le momentum au Heat au moment de conclure. Avec son second triple double en carrière, 18 points, 11 rebonds et 10 passes, Bam Adebayo confirme qu’il se place dans la course au All Star Game.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s