Miami Heat – Philadelphia Sixers : la revanche de Spo

Nous affrontions les Sixers pour la deuxième fois cette saison, encore une fois chez eux. La rotation était une nouvelle fois limitée avec les absences de Goran et Justise. Mais Spo va sortir l’ajustement qui fera la différence dans ce match.

Le match commence assez mal, aucun tir ne rentre, et c’est finalement Bam qui nous tient dans ce premier quart-temps, avec 8 points dans cette seule période. Personne ne sort vraiment du lot, la défense de Philly nous gêne beaucoup et nous n’arrivons pas à contrer leur attaque. Le quart-temps se finit sur le score de 29-19 et on se dit que le blowout n’est pas loin.

Mais Spo va sortir sa botte secrète : la défense de zone. Profitant de la maladresse extérieure des Sixers, la zone empêche les pénétrations et contre le jeu au poste de Embiid. Tout est parfait : les rotations, les close out, et les Sixers ne mettent plus rien : 7/23 dont 3/13 dans le quart-temps. Cette défense déstabilise Philly et permet au Heat de se relancer en attaque, notamment Kendrick Nunn, auteur de 11 points dans le quart-temps. Miami tire à 65% dans cette période. Le score à la mi-temps : 56-48 Miami (37-19 dans le quart-temps).

Au retour des vestiaires, Miami a du mal à scorer mais tiens son avance grâce à Kendrick Nunn et ses 10 points dans le troisième quart. Les Sixers sont toujours maladroits mais dominent au rebond, pour rester au contact du Heat.

Le début du dernier quart-temps démarre bien, tout va dans le sens de Miami, notamment un tir de Nunn au buzzer des 24 complètement absurde, avec la planche qui donnera 16 points d’avance. Mais Philly va recoller en retrouvant son adresse, notamment Richardson et Harris. Les Sixers sont revenus à 4 points mais Jones Jr envoie une bombe du parking pour respirer un peu à une minute de la fin. Derrière, Embiid marque au rebond offensif puis intercepte pour marquer encore… 4 points encaissés en quelques secondes, Miami n’a plus que trois points d’avance. Butler marque ses lancers mais Harris répond avec un trois points. Nunn rate ses lancers, et Simmons a une chance d’aller au panier pour égaliser mais ressort pour Horford qui rate. Adebayo prend le rebond et scelle le match aux lancers francs, victoire 108-104. Miami fera subir à Philly leur première défaite à domicile cette saison.

MVP de la nuit : Erik Spoelstra. Pour une fois, on l’attribuera à notre coach. Après un premier quart compliqué, il arrive à sortir un ajustement de taille avec la défense de zone qui contre totalement l’attaque des Sixers, nous permettant de revenir et gagner ce match.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s