Miami – New York: Une simple formalité

Après la superbe victoire face aux Sixers, le Heat est de retour en Floride pour une série de quatre matchs à domicile. Pour débuter, rien de mieux que d’accueillir les Knicks, qui restent tout de même sur 3 victoires en 4 matchs. Pour cet affrontement, on notera le retour de Goran Dragic, absent des neuf derniers matchs.

Comme très régulièrement cette saison, Miami va débuter la partie le pied sur le plancher. Face à des Knicks pas très concentrés et avec des lacunes évidentes, les locaux enchaînent offensivement et après avoir testé les faibles réactions adverses sur pick and roll, trouvent le rythme qu’il faut pour trouver les shooteurs ouverts et les cut réalisés. Ainsi, à travers un 16-4, Miami prend très rapidement les devants, donnant déjà la sensation d’équipe intouchable face aux joueurs de la Big Apple. A l’inverses des parties précédentes, la rentrée de Dragic va de plus permettre de maintenir un niveau important dès la rentrée du banc. Tyler Herro et Kelly Olynyk sont enfin gérés de main de maître par le meneur Slovène et tout tourne parfaitement à Miami qui en plus, défend bien.

Ainsi, derrière un Jimmy Butler des plus efficaces, Miami déroule et affiche déjà 19 points d’avance au bout de 12 minutes (39-20), le tout avec un co-record de saison de 14 passes décisives sur le premier quart temps.

Si Mitchell Robinson va avoir un bon impact pour les Knicks dans le second quart temps (notamment aux rebonds offensifs), le reste de l’équipe est à des années lumières du niveau des Floridiens, des deux côtés du terrain. Toujours impuissants de loin (0/6 au bout de 14 minutes), les Knicks tentent tant bien que mal de revenir. Mais le duo de rookie Kendrick Nunn – Tyler Herro s’amuse et enchaîne 13 points pour garder l’avance favorable permettant aux locaux d’être en tête de 23 points à la mi-temps, tout en prenant du plaisir comme le montre les nombreux alley-oop envoyés pour Derrick Jones Jr.

Plus qu’une victoire aisée, ce match permet aux joueurs fondamentaux de l’équipe de se reposer et de pouvoir moins jouer, qui plus est avec les récentes blessures imposants 35+ minutes de temps de jeu. Ainsi, dans une rotation solide de 9 joueurs, personne ne jouera moins de 12 minutes durant les trois premiers quart temps.

Pour le retour des vestiaires, et face au réveil de Bobby Portis (10 points sur le quart temps), c’est au tour de Bam Adebayo de sortir de sa boite et de réaliser son quart temps de All Star. Agressif au possible à l’intérieur, Bam terminera la troisième période avec 14 unités, aux côtés des 9 points de Duncan Robinson, toujours inarrêtable derrière l’arc (6/10 pour lui cette nuit). Ainsi, Miami arrive à l’aube du dernier quart temps avec déjà 98 points inscrits et 24 points d’avance… (98-74)

Avec une telle démonstration, Erik Spoelstra n’aura pas l’utilité de se casser la tête pour terminer la partie, proposant à ses remplaçants et notamment Chris Silva (qui n’avait pas encore joué) de finir les 12 dernières minutes. Cela permettra notamment à Goran de se refamiliariser avec son shoot, terminant le quart avec 13 points. Les Knicks auront tout de même l’occasion de revenir un peu avec 40 points inscrits grâce notamment aux 13 nouveaux points de Portis mais le mal est déjà fait et Miami s’impose facilement 129-114 dans cette partie parfaitement menée ou personne n’aura eu le besoin de forcer.

Le MVP de la nuit: Difficile de ressortir un MVP en particulier tant tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice cette nuit. Bam a encore fait une excellente partie et mériterait son MVP de la nuit mais pour la petite histoire, on va le donner à Goran Dragic qui, malgré son scoring quand le match était terminé, fait plaisir pour son retour après plus de 2 semaines d’absence.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s