Heat – Kings: Réveil après une défaite amer.

Butler absent, le Heat avait pour mission de se relever à domicile face à Sacramento après une défaite en fin de match à San Antonio.

 

 

Et dès le 1er QT, l’absence du franchise player de Floride se fait ressentir. Comme souvent lors des séquences sans Butler, l’attaque se cherche un peu d’entrée avec des difficultés pour créer des shoots ouverts et efficaces, en témoigne le premier QT « scoreless » de Nunn (qui terminera la rencontre à 25 points, 6 assists et 7 rebonds) ainsi que les 8 TO sur cette période. Les paniers sont difficilement créés et de l’autre côté du terrain, le Heat peine sur les rotations défensives et les snipeurs adverses – Hield et Bjelica – en profitent, leur permettant de terminer la première partie en tête.

Le 2nd QT sera dirigé par Dragic (18 points 4 assists) tentant de remettre South Beach sur les rails en profitant de la faible défense intérieure des Kings (encore plus en l’absence de Holmes) dernier de la ligue en %FG autorisé. L’attaque se libère un peu mais suite à de bons ajustements de la franchise californienne, le jeu adverse s’axera sur le spacing vertical offert par Bagley en l’absence de Bam et les transitions offensives offrirent un joli florilège de Alley-oop.

Le candidat au coach de l’année fera donc revenir Bam accompagné de Herro pour tenter de remonter au score et un meilleur contrôle de la balle (2 to seulement en deuxième QT) enverront le Heat au vestiaire mené de 2 points.

 

Le retour d’entracte verra le Heat de Spoelstra s’appuyer un peu plus sur James Johnson (22 points 6 rebonds), fraichement intégré à la rotation et bien que sa présence défensive se fut excellente (notamment sur les close-out face à Bjelica qui le mèneront vers 3 airball dans le 3è QT, la franchise de Riley manque toujours de réelles solutions offensives avec Nunn sur le banc. Les turnovers empêchent Miami d’avoir autant d’opportunités que les Kings et l’écart ne diminue pas.

 

Catastrophe. La dernière période verra Derrick Jones Jr subir un mauvais coup dans l’œil et se diriger vers le vestiaire, ce qui mettra encore plus à mal la zone de Spoelstra incapable de réellement contenir le fixateur en tête de raquette, ni d’effectuer des closeout assez efficace sur les ailes en l’absence de Butler et Jones JR et l’avantage de Sacramento grandit. Gifle qui poussera le coach à faire revenir Nunn & Dragic pour accompagner James Johnson et avoir tous les playmakers sur le terrain, stratégie qui s’avèrera efficace offensivement, ce dernier alignant 10 points dans le 4è QT avec des paniers longue distance libérateurs. Les problèmes défensifs floridiens subsistants, les Kings repasseront même devant à 2 secondes de la fin grâce au hustle et aux rebonds offensifs (16 rebonds offensifs à 4. 20 paniers de la seconde chance à 6) mais la connexion Dragic – Bam délivrera un alley-oop égalisateur pour emmener tout le monde en overtime.

 

Overtime. Définition : Periode supplémentaire de 5mn quand, lors d’un match de basket-ball le score est égal en fin de match. Et à la fin, c’est le Heat qui gagne. Conservant son invincibilité en OT, le Heat s’appuiera encore sur la connexion Bam – Dragon/Kendrick ainsi que sur James Johnson pour difficilement la différence là où Sacramento ne parviendra plus à faire jouer son adresse.

 

 

Miami ressortira donc vainqueur de cette difficile confrontation en back to back mais, bien que la victoire soit toujours l’objectif, les lacunes de South Beach deviennent de plus en plus remarquées et utilisées dans la ligue. A l’équipe et au coach de trouver les solutions adéquates pour une seconde partie de saison aussi victorieuse que la première.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s