Connect with us

Calendrier

L’analyse du calendrier : Partie 2

Janvier :

Nombre de matchs à domicile : 8 vs Toronto Raptors, Portland Trail Blazers, San Antonio Spurs, Sacramento Kings, Washington Wizards, Los Angeles Clippers, Orlando Magic et Boston Celtics.

Nombre de matchs à l’extérieur : 7 vs Orlando Magic, Indiana Pacers, Brooklyn Nets, New-York Knicks, Oklahoma City Thunder et San Antonio Spurs.

Nombre de back to backs : 3 vs Toronto puis Orlando (3 et 4 Janvier), Brooklyn puis New-York (11 et 12 Janvier) et Orlando puis Boston (28 et 29 Janvier) + un back to back to back vs Oklahoma City, San Antonio et Sacramento (18, 19 et 20 Janvier).

Après un peu plus deux mois ou il faudra bien vite prendre le rythme pour commencer la saison, le Heat aborde la nouvelle année avec des rendez-vous assez importants, pour un total de 15 matchs. Pour débuter, un premier back to back face aux Toronto Raptors, les champions en titre sans leur homme providentiel, ainsi que face au rival Floridien du Magic. S’en suit le retour à l’American Airlines Arena d’Hassan Whiteside, en compagnie des Portland Trail Blazers, avant d’entamer un petit road trip de trois matchs à Indiana et chez les deux franchises New-Yorkaises. 

Les rencontres face aux Raptors, Pacers et Nets risquent d’être très importantes en vue d’éventuelles Playoffs pour Miami, sans oublier le gros test de ce début Janvier face aux Blazers de Damian Lillard
Reprise quatre jours plus tard face aux Spurs, que le Heat affronteront de nouveau trois jours plus tard lors au beau milieu d’une série de trois matchs en trois jours qui risque de laisser des traces, respectivement face aux Thunder, Spurs et Kings. Cette rencontre face à une équipe de Sacramento en pleine progression lancera une série de 5 matchs à domicile pour finir le mois, qui verra également les Wizards, Clippers, Magic et Celtics rendre visite aux hommes d’Erik Spoelstra, qui finiront donc le mois de Janvier pied au plancher. Là ou les Clippers du duo Kawhi Leonard / Paul George paraît intouchable et servira de test, le Heat peut espérer réaliser un mois concluant, à condition de ne pas se laisser surprendre notamment par Orlando, contre qui le Heat a laissé filé trois matchs la saison dernière.

Février (pré-All Star break) :

Nombre de matchs à domicile : 1 vs Philadelphia 76ers.

Nombre de matchs à l’extérieur : 6 vs Orlando Magic, Los Angeles Clippers, Sacramento Kings, Portland Trail Blazers, Golden State Warriors et Utah Jazz.

Nombre de back to backs : 1 vs Portland puis Golden State (10 et 11 Février).

Le run pré-ASG s’intensifie à l’orée du mois de Février. Le troisième chapitre saisonnier de la rivalité Heat-Magic aura lieu pour débuter, suivi de la venue des Sixers à l’AAA, qui ne fait qu’annoncer une suite tout aussi, si ce n’est plus, difficile. Un road trip de 5 matchs à l’Ouest, commençant par une nouvelle rencontre avec les Clippers. Suivront des matchs à Sacramento, Portland, Golden State et Utah. Le road trip de la mort pour le Heat, qu’il faudra entamé avec un maximum de confiance et de victoires emmagasinées, notamment en Janvier. Un des plus gros tests de la saison, ou l’on pourra juger ce que Miami a dans le ventre face à certaines des plus grosses écuries de l’Ouest.

Fan de la meilleure franchise de NBA depuis 2014. Ma foi en Erik Spoelstra est inébranlable, et la votre devrait l’être également.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Calendrier