Connect with us

Heatstory

#WadeWednesdays : Quand Wade en mettait 43 sur la tête des Mavs en Finales NBA

Tous les mercredis, nous rendons hommage au meilleur joueur de l’histoire du Heat. Aujourd’hui, retour sur le match 5 des Finales 2006.

18 juin 2006, American Airlines Arena, Miami. Le Heat et les Mavs sont à égalité dans ces Finales, après deux victoires consécutives de Miami grâce à un très grand Dwyane Wade, pourtant dans sa troisième année seulement. Ce match 5 va marquer le tournant de cette série, et c’est bien ce même Dwyane Wade qui va écrire l’Histoire de sa franchise.

Pourtant, Flash est en difficulté avec son tir dans ce match (11/28 au final), mais arrive tout de même à scorer en provoquant un nombre de fautes incroyable. Le match est assez compliqué pour le Heat, mais grâce à un gros run en fin de troisième quart-temps, ils reviennent à une longueur des texans. C’est alors que Flash active le god mode : 17 points dans la dernière période, dont un de ses fadeaways pour redonner l’avantage aux siens à 1’40 de la fin du match. L’AAA explose, l’atmosphère est irrespirable pour cette ville qui n’a pas encore connu les joies d’un titre NBA. Après deux lancers de Nowitzki, dont un raté remettant les deux équipes à égalité, c’est encore Flash qui va se montrer clutch : pick and roll, pull up, ficelle. Ce diable de Dirk Nowitzki va encore remettre les siens à égalité, puis donner un caviar à Dampier pour repasser devant à 10 secondes de la fin. Mais encore une fois, Wade va faire de la magie. Pénétration, il absorbe le contact, pour se retrouver seul dans les airs : petit tir contre la planche, ça rentre. Prolongations, la salle ne respire plus.

Après un chassé croisé, Dirk Nowitzki (encore lui) rentre un fadeaway à 10 secondes de la fin, propulsant Dallas en tête. Et qui d’autre que Flash pour donner la victoire au Heat ? L’arrière, alors âgé de 24 ans seulement, va provoquer une faute et se retrouver sur la ligne, avec une chance de passer devant. Il rentre le premier, et Avery Johnson, coach des Mavs, fait signe à ses joueurs de demander temps-mort après le second lancer pour avancer la balle. Mais Josh Howard sort du terrain en faisant le signe du temps-mort, et les arbitres vont leur donner. Suivra le second lancer de Wade, et un tir du milieu du terrain raté par le jeune Devin Harris. Victoire Miami, et Wade en profitera pour battre le record de lancers-francs tentés et marqués sur un match de Finales NBA : 21/25. Si sa ligne de stats n’est pas la plus belle à voir, ses 21 points cumulés sur la dernière période et la prolongation en feront une des plus grandes performances de l’Histoire du Heat, qui deviendra champion au match suivant.

C’est ainsi que Dwyane Wade commença à écrire sa légende, glanant le titre de MVP des Finales deux jours plus tard, du haut de ses 24 ans et après seulement trois saisons dans la Ligue. Il sera alors le septième plus jeune MVP de l’Histoire (maintenant huitième, Kawhi Leonard entrant dans le classement en 2014).

Le boxscore est à retrouver ici.

On vous laisse avec les highlights de ce match :

https://www.youtube.com/watch?v=gEjcH8tSD30

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Heatstory