Connect with us

News

Miami Heat – Memphis Grizzlies: La victoire en mode diesel

Notre premier match de la saison débute avec une énorme surprise dans le cinq de départ puisque Jimmy Butler est absent pour raisons personnelles (à priori ça serait pour son enfant). Cela change évidemment tous les plans de Spoelstra qui décide de titulariser le duo Kendrick Nunn-Tyler Herro aux côtés de Justise Winslow, Meyers Leonard et Bam Adebayo.

Miami débute parfaitement son match. Agressifs d’entrée, le Heat voit Tyler Herro marquer les premiers points sur un superbe runner et le duo Justise Winslow- Bam Adebayo enchainer pour mener rapidement 6-0. Trois pertes de balle plus tard, Memphis est déjà revenu au score et ce malgré la grosse intensité du Heat, permettant des Alley-oops entre Winslow et Bam mais provoquant aussi des fautes bêtes pour Nunn qui doit déjà laisser sa place à Goran Dragic (11-6).

Quelques actions brouillonnes de notre part et un gros trois points de Dillon Brooks plus tard et Memphis nous impose un 7-0 pour récupérer son premier avantage de la soirée. Ce 7-0 se transforme même en 12-1, obligeant Spoelstra à prendre un temps mort. Miami s’est un peu endormi et les pertes de balle sont toujours aussi présentes.

La rentrée de Kelly Olynyk va faire du bien. Un gros trois point de sa part et un runner en transition de Tyler Herro nous permet d’égaliser. Cependant, Tyus Jones va avoir un petit coup de chaud et enchaîner 6 points de suite. Goran Dragic quant à lui a du mal à rentrer dans son match et après un premier air-ball, permet à Memphis de refaire un run de 12-2 pour mener 32-24 sur un nouveau turnover. Une défense bien moins agressive et beaucoup de ratés au cercle expliquent principalement ce retard au score pour terminer le premier quart temps.

Pour débuter le second quart, c’est Derrick Jones Jr qui s’amuse en plaçant un énorme poster Jonas Valanciunas. Justise quant à lui continue sa belle performance individuelle en profitant de son avantage physique sur ses adversaires du soir. Cependant, de l’autre côté du terrain, le duo Ja Morant-Tyus Jones continue de nous poser des soucis, qui plus est alors que Jaren Jackson Jr commence à pointer le bout de son nez. (38-36).

Si Kendrick Nunn répond au gros trois points de Jae Crowder pour nous faire repasser devant (45-42), c’est bien Memphis qui va réussir à accélérer et profiter de nos nouvelles pertes de balle pour replacer un 10-0 et recréer un nouvel écart (55-48). Ainsi et sans grande surprise, le Heat arrive à la mi-temps mené 60-54, principalement expliqué par les 12 pertes balles, quelques lancers ratés, le manque de shoot extérieur et une défense irrégulière.

Un temps d’allumage avant l’explosion

Miami revient du vestiaire avec une meilleure approche. Que ce soit Winslow, avec ses 6 points rapides ou Tyler Herro qui sort un peu de sa boite avec un superbe step-back sur Ja Morant, les solutions offensives sur ces premières minutes sont bien plus intéressantes. A l’inverse, la défense se fait bien moins intensément que sur la première mi-temps et cela permet à Memphis de garder l’avantage, notamment sur une contre attaque de Dillon Brooks sans qu’aucun heatle ne le gène… (68-67). Pendant ce temps, Bam Adebayo a déjà validé son premier double-double de la saison.

Après le premier temps mort de cette seconde période, Miami revient avec de meilleures intentions, plus de mouvements et plus d’intensité. Bam notamment continue son duel avec Jaren Jackson Jr qui a des difficultés à le tenir, lui offrant quelques lancers francs. Ainsi, le pivot des Grizzlies se venge en posterisant le pauvre Meyers Leonard qui n’avait rien demandé.

La rentrée des premières rotations nous permet de revoir à l’oeuvre le duel Tyus Jones – Goran Dragic. Les deux meneurs dirigent bien leur équipe et si Goran rentre un trois important, Tyus Jones sert parfaitement ses intérieurs qui reprennent l’avantage (75-77). La sortie de Winslow se fait toujours ressentir en terme d’intensité de jeu, qui plus est alors que Tyler Herro force un peu son jeu et rate tout ce qu’il entreprend. Ainsi Miami continue de perdre des ballons et Memphis ne laisse pas passer les occasions et inflige un 7-0 au Heat. Heureusement pour nous, Goran Dragic va réussir à rentrer un trois points et à chercher des fautes, grâce à son expérience, pour maintenir le Heat dans la partie grâce à ses 11 points sur ce quart temps (84-83). Les deux équipes continuent de flancher derrière l’arc, où Miami est à 4/13 et Memphis 4/24…

Justise Winslow signe son retour sur le parquet avec un gros trois points en tête de raquette puis un mi-distance pour faire passer les siens devants. Outre l’aspect purement statistique, le comportement de Winslow sur match est parfait. En l’absence de Jimmy Butler, sa détermination et son comportement de patron aide beaucoup l’équipe. A l’intérieur, Chris Silva profite de ses quelques minutes de jeu avec le repos de Bam pour inscrire ses premiers points en carrière. L’intérieur, se verra voler un ballon par les arbitres qui offrent la sortie aux Grizzlies. Petite piqure mais gros impact pour ce choix qui va réveiller nos joueurs. Goran Dragic en tête, le Heat va infliger un 9-0, entre grosse séquence défensive, contre attaque et alley-oop. Ainsi, Miami prend son plus gros écart du match (96-87), obligeant Memphis à prendre un temps mort.

Le retour de celui-ci ne changera pas forcément les choses, Miami étant toujours aussi intense et solide défensivement et provoquant deux nouvelles pertes de balle. Le 9-0 se transforme en 21-1 sur une claquette de Chris Silva et Miami passe les 100 unités et les 15 poins d’écart. Les Grizzlies craquent complètement et le Heat est en roue libre, Nunn se permettant même un gros trois points sur la tête de Ja Morant. Ce dernier, invisible jusqu’ici en seconde période, va souhaiter se venger en scorant quelques points mais le Heat est désormais une autre équipe, Nunn en tête qui continue de scorer et passe la barre des 20 points pour son premier match NBA. L’ambiance continue de monter à l’American Airlines Arenas, alors que Chris Silva DETRUIT Ja Morant sur un contre venu de nulle part. Avec 20 points d’avance et 2 minutes à jouer, les deux coachs font rentrer les bouts de banc, le résultat étant acquis avec cette première victoire de la saison, 120-101.

source photo: Miami Herald.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News