Connect with us

News

Milwaukee Bucks – Miami Heat : une victoire dans un finish laborieux

Le Heat se déplaçait à Milwaukee pour le second match de la saison, toujours sans Jimmy Butler, tout juste papa, et sans Waiters, qui n’était pourtant plus suspendu. Même cinq de départ que lors du premier match donc, avec Winslow, Nunn, Herro, Leonard et Bam.

Le Heat se déplaçait à Milwaukee pour le second match de la saison, toujours sans Jimmy Butler, tout juste papa, et sans Waiters, qui n’était pourtant plus suspendu. Même cinq de départ que lors du premier match donc, avec Winslow, Nunn, Herro, Leonard et Bam.

Le match commence assez mal, Middleton étant complètement en feu (11 points en 5 minutes), et Miami a du mal à rentrer ses tirs. C’est Kendrick Nunn qui nous mettra dans le rythme, et malgré beaucoup de tirs extérieurs ratés (3/12 à longue distance en premier quart-temps), nous restons au contact des Bucks. L’attaque est fluide, bien gérée par Winslow et Dragic, et à la fin du quart-temps, les neuf joueurs entrés en jeu ont marqué des points. Bam se fait même plaisir avec plusieurs floaters contestés.

Le second quart-temps commence très bien et Miami enchaîne un run de 15-5. Mais les choses vont commencer à se corser. Les Bucks enchaînent les tirs extérieurs comme des petits pains, les rotations du Heat étant trop lentes. Ainsi, Korver et Matthews notamment se font plaisir et artillent à foison. Résultat, les daims mènent de 11 points alors qu’il reste cinq minutes avant la mi-temps. Côté attaque, Miami est présent, la ballon circule bien. Mais la défense est vraiment trop fragile, et Miami rentre au vestiaire en étant mené 70-54. Les Bucks tirent à 14/30 à longue distance…

La seconde mi-temps démarre mal, les Bucks prenant 21 points d’avance. Mais Miami va réagir et passer un 10-2. Ce troisième quart-temps va sonner la révolte, orchestrée par… Herro et Nunn. Le premier va enchaîner 7 points de suite, et le second va scorer 12 points dans cette période, confirmant les qualités qu’il a pu montrer pendant le premier match.

Miami commence le dernier quart sur la lancée du premier. Les Bucks perdent deux ballons de suite permettant à Miami de revenir à six points seulement. Dragic, en difficulté jusque là, va retrouver le mojo et son tir, et Miami va enfin passer devant les Bucks, le premier lead depuis le 2-0 en tout début de match. La défense monte d’un cran, Milwaukee ne rentre plus de tir extérieur, et Olynyk va même nous gratifier de deux tirs trois points d’affilée, nous faisant passer à +9. Mais que serait un match serré du Heat sans sa bonne dose de stress ? Les Bucks reviennent, et Giannis marque le panier égalisateur au buzzer, alors que nous venons de rater trois lancers de suite… Surtout, Miami n’a pas marqué de panier sur les quatre dernières minutes, et il faudra attendre encore un moment avant d’en voir un…

La prolongation va vite à l’avantage de Miami, malgré l’absence de panier. Le Heat obtient beaucoup de lancers francs, et la défense suffocante permet de rester devant. Giannis sort en plus pour six fautes. On croit le match terminé quand Dragic rentre un shoot à une minute de la fin, mais Middleton provoque trois lancers très rapidement. S’en suit une série de 4 lancers francs ratés, gardant Milwaukee dans le match. Bledsoe aura même une chance de faire revenir son équipe à un point, mais Bam lâche un chasedown block digne de LeBron en 2016. Middleton va finalement rater le dernier tir, et Dragic va mettre tout le monde d’accord avec deux lancers et 0,7 secondes à jouer. Score final : 131-126

Même si le finish fut laborieux, nous retiendrons une victoire après avoir été mené de 21 points à Milwaukee, sans Jimmy Butler.

Le MVP de la nuit : Bam Adebayo. L’intérieur a été partout pendant de match, en plus de devoir défendre Giannis. Adebayo finit le match avec 19 points (5/9 au tir, 9/12 aux lancers), 13 rebonds, 8 passes, 1 contre.

source : stats.nba.com

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News