Connect with us

brèves

Que se passe-t-il avec Dion Waiters, saison 1 épisode 2: L’affaire des bonbons à la weed

Il y a de ça deux semaines, nous vous expliquions ici dans l’épisode 1 de cette série passionnante, les raisons pour lesquelles Dion Waiters avait été écarté des joueurs disponibles par le coaching staff. Même pas 15 jours plus tard, le héros de cette histoire (pas Tyler, Dion) fait de nouveau parler de lui.

Si vous suivez de près ou de loin le microcosme NBA, vous avez forcément vu que le futur ex-arrière de Miami a fait un malaise/une crise de panique dans l’avion lors du départ de Denver où le Heat venait de jouer, la faute à des bonbons aromatisés à la weed (légal dans le Colorado).

Suite à cela, Waiters a été suspendu 10 matchs et bon nombre de raccourcis ont été faits…

D’une part, et c’est une certitude désormais, Waiters sera suspendu 10 matchs, en comptant celui face aux Lakers et donc il sera indisponible jusqu’au match des Warriors prévu le 29 novembre. De plus, il est suspendu sans paye et perdra donc 834 483 dollars pour ces 10 matchs, auxquels il faut ajouter sa prime de 1.2 millions s’il joue plus de 70 matchs par saison, ce qui ne sera pas le cas.

Cependant une erreur est souvent réalisée dans cette affaire: Dion Waiters n’a pas été suspendu pour cette histoire de bonbon au cannabis, ou du moins pas que.

Car voir des joueurs partir de Denver à moitié défoncé, on va être honnête, une bonne partie des équipes le voient. Pensez-vous sincèrement qu’une équipe ayant James Johnson, ayant eu Hassan Whiteside ou autre Michael Beasley (et nous en passons) soit tellement perturbée par un tel soucis ? Alors qu’on sait pertinemment que de nombreux joueurs NBA utilisent cette plante comme moyen de se “guérir”, physiquement ou mentalement ? Evidemment que non. D’autant plus que comme le rappelle Albert Nahmad, c’est la NBA elle même qui sanctionne les joueurs lors de tels soucis et non les franchises, ce qui est le cas ici.

Car c’est bien le Heat qui a suspendu le joueur pour ces 10 matchs. La raison ? L’ensemble des divers soucis causés par Dion Waiters durant ce début de saison. Il y a eu les soucis sur le banc de touche en pré-saison et les commentaires sur Instagram comme développés dans l’épisode 1 de cette histoire, il y a aussi eu du coup cet épisode des bonbons à la Marijuana survenu à Denver qui n’a pas arrangé son cas et que la Franchise à ressenti comme un manque de respect envers l’institution Miami Heat et envers le staff et les joueurs, et des insiders de Miami (notamment Ethan Skolnick) nous apprennent que deux autres épisodes, non sortis dans la presse, sont intervenus depuis le début de saison 2018.

Dion Waiters se retrouve donc suspendu un mois pour de multiples raisons. Personne n’arrive à comprendre comment il en est arrivé là. Il enchaîne les boulettes (bon petit jeu de mot) depuis plusieurs semaines et ne s’en sort pas, alors que la franchise lui a maintes fois redonné sa chance, en vain. Il faut tout de même lui laisser que d’après l’équipe, les bonbons proviennent d’un coéquipier, que Dion n’a pas souhaité “balancer” (c’est tout à son honneur).

Cependant, il est difficile de voir comment cette histoire se terminera et même la raison du début de celle ci. Que Dion Waiters ne soit pas bien psychologiquement et/ou physiquement, c’est probable. Mais un tel comportement ne justifie rien. De plus, la franchise en est arrivée à une suspension importante, chose rarement voire jamais arrivée dans l’histoire du Heat, et ce malgré des cas pas toujours évidents à gérer (dont un parti à Portland) ce qui peut faire croire que Waiters n’y est pas allé de main morte. Tout cela est d’autant plus frustrant que son profil sportif pourrait bien concorder dans cette équipe…

Le Heat sur Dion Waiters “Nous sommes vraiment déçus des actions de Dion cette saison, incluant le soucis de Jeudi soir et heureux que l’issue n’ait pas été pire”.

Désormais, il sera donc de nouveau disponible dès décembre. Cependant, il est des plus improbable de voir Waiters reporter un jour le maillot du Heat (pas impossible mais peu probable). Toute la question est de savoir s’il sera transféré (le Heat ne lâchera jamais rien dans un package pour le laisser partir, ce qui complique la chose vu que personne ne souhaite le récupérer), ou s’il passera le reste de sa carrière en Floride (deux ans) sur le banc d’Erik Spoelstra.

En tous les cas, la franchise est arrivée à un point où elle ne supporte plus les frasques de son arrière (qui plus est dans une saison où elle a resserré les vis et que tout le monde est carré, sauf lui) et semble avoir tourné la page d’un joueur qui n’est plus indispensable dans une équipe qui tourne bien. Qu’en deviendra-t-il ? La suite dans le prochain épisode.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in brèves