Connect with us

News

Miami Heat – Washington Wizards : Un démarrage poussif, mais ça fait 9-0 à la maison !

Le Miami Heat revenait hier soir au sein de sa demeure, après le gros test globalement bien réussi par les joueurs d’Erik Spoelstra face à trois prétendants aux Playoffs à l’Est. Les adversaires du soir ? Les Washington Wizards, une équipe qui mise énormément sur le jeu rapide (3eme pace de la ligue), emmenés par un Bradley Beal à 28 points de moyenne. Niveau absences, en plus de K.Z Okpala, Goran Dragic et Justise Winslow ne furent également pas de la partie hier soir.

Quoi de mieux pour commencer la rencontre qu’en voyant Washington et leur attaque rapide prendre un clair ascendant dès les premières minutes ? Au bout d’un peu plus de 4 minutes de jeu, les Wizards mènent 6-12, Kendrick Nunn manque de concentration et le Heat perd des ballons… Jusqu’à un catch & shoot à trois points du rookie du mois de la conférence Est ! 9-12, et Miami enclenche doucement mais surement une première remontée. Un Bam Adebayo à 10 points (dont deux mid-range !), quelques stops défensifs au fur et à mesure que le premier quart approche de sa fin, et voilà le Heat au contact des Wizards après 12 minutes : 27-28 en faveur des hommes de Scott Brooks.

Le deuxième quart débute d’une manière similaire au premier : Washington commence par un run de 11-2, avec 9 points derrière l’arc de Davis Bertans. Ce n’est qu’une fois Jimmy Butler de retour sur le parquet que Miami, flirtant avec un retard de 10 points, tentera à nouveau de recoller. Jimmy au lay-up, Jimmy provoque (mais rate) des lancers, Jimmy a déjà 6 caviars avec 5 minutes de jeu restantes dans la 1ère mi-temps, ainsi qu’un joli contre sur Bradley Beal. Miami continue de revenir au score alors que les Wizards subissent la montée en température des locaux en défense, et Tyler Herro (très bon jusque là en sortie de banc) donnera même au Heat l’avantage au score pour la seconde fois du match, mais cela ne durera pas, Beal en ayant décidé autrement. À la mi-temps, 61-65 en faveur des Wizards, sur un buzzer beater à trois points d’Ish Smith. Messieurs les Heatles, il va réellement falloir resserrer les boulons en deuxième période !

Au moins cette fois, le Heat ne remet pas les pieds sur le parquet en laissant les Wizards attaquer à leur guise, malgré quelques paniers faciles laissés ici et là. Ce troisième quart est, à l’image du match jusque là, serré et les deux équipes se rendent coup pour coup offensivement. Miami parvient cependant à reprendre le lead grâce à Nunn, lead que le Heat maintiendra longuement lors du troisième quart, malgré des Wizards toujours au contact, et un Beal bien décidé à tout faire pour maintenir son équipe dans le match. Le score restera figé quelques temps à 80 partout (près de deux minutes) avant un trois point d’Olynyk, qui pour la seconde fois aujourd’hui marque un tir primé pour redonner du momentum au Heat. 85-86 pour Miami avec 12 minutes à jouer, grâce à un mid-range de Tyler Herro, redonnant ainsi l’avantage aux hommes de Spoelstra.

Le quatrième quart sera globalement bien géré par Miami, créant un petit écart rapidement grâce notamment à Nunn et Herro. Washington tentera bien de recoller plusieurs fois au score, se rapprochant même à un point d’écart grâce à leur star derrière l’arc, mais le Heat répond par l’intermédiaire de Jimmy Buckets puis Tyler Herro (encore !) , eux aussi à trois points. C’est à partir de là que Miami met réellement la main sur le match pour ne plus le lâcher, malgré un dernier push des Wizards, encore une fois stoppé par un dagger de Jimmy derrière l’arc avec une minute à jouer, redonnant 8 points d’avance à son équipe. Miami gagnera donc cette rencontre 112-103, non sans difficultés mais en élevant le niveau de jeu en fin de match face à une équipe qui aura quelques peu manquée de solutions. Jimmy Butler termine avec 28 points, 11 rebonds et 11 passes, Bam Adebayo pose un gros double-double avec un 24-14-4, tandis que Tyler Herro lâche 22 points et 7 rebonds en sortie de banc, prenant parfaitement la relève en l’absence de Dragic.
Côté Wizards, Bradley Beal marquera bien 23 points mais, à l’image de de Rui Hachimura (6/15) et Davis Bertans (7/20), aura souffert d’un déficit au tir (7/17).

Les MVP’s de la nuit : Butler, Bam, Herro, le trio de choc.

Impossible de départager les trois tellement chacun a contribué à, tout d’abord maintenir Miami dans la rencontre, puis à prendre l’ascendant tardivement pour l’emporter. Butler s’offre un triple-double tout en continuant de montrer ses qualités à la création, qui a beaucoup plus dépendue de lui avec les absences de Goran et Justise. Bam réalise l’une de ses meilleures performances au scoring de la saison, et Tyler Herro, malgré un manque d’adresse derrière l’arc, s’est révélé crucial, marquant plusieurs paniers importants, et il est difficile d’imaginer ce Heat là, avec un banc quelques peu diminué, l’emporter sans son apport en tant que clair 6ème homme de la soirée.


https://www.youtube.com/watch?v=4H43ePmNsUY

Fan de la meilleure franchise de NBA depuis 2014. Ma foi en Erik Spoelstra est inébranlable, et la votre devrait l’être également.

More in News