Connect with us

News

Miami Heat – L.A Lakers: Première défaite à domicile malgré une belle bataille.

Cette nuit, notre Miami Heat affrontait un gros poisson, peut-être le plus gros de la ligue et malgré une invicibilité à domicile jusqu’ici, LBJ et AD s’en iront de Floride avec la victoire. (113-110)

Encourageant mais frustrant, surtout en pensant que nos 2 absents (Dragic et Winslow) auraient vraiment pu aider, une défaite donc qui se décide surtout au finish, point fort pourtant du Heat cette saison.

Une belle ambiance cette nuit dans le stade qui sera bientôt renommé, Bosh présent, des célébrité et accolades étaient au rendez-vous. Un bon début de match malgré un Davis vite en jambes, Butler, Nunn et Jones jr pour notre grand plaisir, étaient les premiers à se mettre en rythme dans le 1er quart-temps. Quelques dunks, quelques décisions arbitrales contestées et des interceptions qui faisait lever un public bien conscient des séries en cours des 2 équipes.

La mi-temps arriva et c’était bien notre Heat en tête 59-51, sans peur et avec un pied sur l’accélérateur jusqu’ici. Il ne faut malheureusement pas grand chose à ces Lakers pour prendre le dessus, deux stars qui démontre leur talent et un retour moyen des vestiaires permettront aux californiens de sceller la rencontre dans les derniers instants malgré un dernier petit run de Miami. Rien de honteux dans cette défaite face aux premiers aisés de la conférence ouest, de l’envie, des bonnes perfs, mais un manque d’adresse et un manque de meneurs auront eu raison des floridiens. Dans les points positif, Miami continue de s’améliorer dans l’efficacité des passes (seulement 8 turnovers) et continue aussi de devenir une équipe régulière aux lancer-francs en terme de volume et de pourcentage.

Individuellement, Derrick Jones jr est bel et bien de retour, déjà bien présent défensivement, c’est maintenant en attaque avec envie et aggrésivité au panier qu’il se faisait remarquer (17 points, 2 interceptions en 6 tirs seulement). Olynyk de son coté, plutôt adroit offensivement mais totalement dépassé défensivement contre un AD omniprésent, Un Jimmy leader malgré des ratés en fin de match, un Nunn efficace contre un gros et un Bam encore en double-double. Dur donc de définir un MVP de la nuit même si comme souvent Butler aura été le meilleur et plus impactant joueur de Spoelstra.

Miami pourrait donc, pour la première fois cette saison, perdre une seconde fois consécutive à domicile, puisque un deplacement dès aujourd’hui à Dallas aura lieu toujours sans Winslow et Dragic… Mais ce Heat a du caractère et ne laissera pas faire face aux Mavericks du grandiose Doncic

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News