Connect with us

News

Memphis Grizzlies – Miami Heat : Deux êtres (et pas que) vous manquent, et tout est dépeuplé.

Le Miami Heat se déplaçait au Fedex Forum hier soir, pour affronter les Memphis Grizzlies pour la dernière fois en cette saison régulière ! Après un back-to-back compliqué, ce match à l’extérieur ne devait pas être pris à la légère, d’autant plus que les absents sont toujours les mêmes côté Heat, et ça commence vraiment à se sentir.

La rencontre débute et on peut déjà estimer que le match sera compliqué, si la tournure continue. Les Grizzlies ont une adresse dont le Heat rêverait en ce début de match, 7/8 de loin pour les locaux après 12 minutes. Jonas Valanciunas, que ce soit sur pick & roll, au poste bas ou à trois points, incarne LA menace du premier quart avec ses 10 points, souvent bien servi par un Ja Morant avec déjà 5 caviars distribués. Heureusement pour Miami, la défense des Grizzlies n’est pas aussi bien en place que leur attaque (chose qui vaut aussi pour Miami), ce qui permet au Heat de rester au contact après 12 minutes : 36-32 pour Memphis, qui n’a jamais lâché l’avantage au score.

Malheureusement, les 12 minutes suivantes ne feront que confirmer ce que l’on a déjà pu observer. Le Heat n’est pas au rendez-vous défensivement, les Grizzlies n’ont aucun soucis d’adresse, notamment derrière l’arc, et leur attaque tourne bien. Ajoutez à cela des petits détails, comme De’Anthony Melton qui vient gratter un rebond offensif sous le nez de Bam Adebayo… On aura l’occasion de revenir là-dessus. Entre manque d’intensité et manque d’application, le Heat ne peut que voir l’écart se creuser, et ce malgré les tentatives habituelles de grappiller des points sur la ligne des lancers, jusqu’à ce que les deux équipes soient renvoyées aux vestiaires : +15 pour Memphis, et 73 points encaissés par Miami.
On note que Ja Morant est quasiment en double-double à la mi-temps, avec 10 points et 9 passes.

L’homme de ce troisième quart-temps côté Memphis est très probablement Ja Morant. Tout d’abord au cœur d’une mini-bataille au scoring avec Kendrick Nunn pour débuter le quart, son agressivité fait mal au Heat, monsieur continue même de rentrer ses tirs à trois points. Derrière lui, les Grizzlies continuent de gratter des rebonds offensifs, les aidant à maintenir l’écart face à un Heat qui parvient tant bien que mal à faire un vrai rapproché, jusqu’à -4. Cependant, les Grizzlies profitent des dernières minutes pour mettre un run de 11-6 à Miami, prenant ainsi 9 points d’avance avant le dernier quart : 95-86.

Le dernier quart quand à lui, se compose en deux actes, plus ou moins accordés entre la première et la seconde moitié de celui-ci. Miami revient petit à petit dans le match au fil des minutes, avant que Jimmy Butler ne marque 7 points de suite entre deux pertes de balles de Morant pour ramener de nouveau Miami à -4. Derrick Jones Jr enchaîne avec 5 points à la suite pour donner, pour la première fois du match, l’avantage à Miami avec un peu moins de 6 minutes à jouer. Un dunk de Bam plus tard, Le Heat est à +3, mais Memphis n’a pas dit son dernier mot. Les Grizzlies terminent la rencontre en plaçant un run de 11-0 pour prendre jusqu’à 8 points d’avance, et le Heat ne reviendra plus. Résultat des courses, une victoire 118-111 des Grizzlies, amplement méritée par une équipe qui a su maîtriser son sujet de bout en bout.
Ja Morant, qui aura fait du mal au Heat pendant toute la rencontre, termine à 20 points et 10 passes, et Jonas Valanciunas affiche 21 points, 10 rebonds et 2 contres. Derrière eux, la marque est bien repartie puisque quatre autres joueurs sont à 10 points ou plus : De’Anthony Melton (16 points, 7 rebonds, 4 passes), Jaren Jackson Jr (15 points), Brandon Clarke (14 points, 9 rebonds) et Jae Crowder (10 points). Côté Heat, Jimmy Butler aura surnagé avec 25 points dont 12 lancers francs, Tyler Herro marque 22 points (7/20 au tir…) en sortie de banc, Kendrick Nunn finit avec 18 points, Bam Adebayo affiche une belle ligne statistique globale (14 points, 13 rebonds, 5 passes, 3 interceptions et 3 contres), et DJJ marque 15 points en sortie de banc, lui aussi.

Le MVP de la nuit : Jimmy Butler, un peu trop esseulé

Dans un match ou, une nouvelle fois, les responsabilités à la création reposaient plus que jamais sur lui, difficile de dire que Jimmy a déçu. Auteur de 8 passes avec ses 25 points, Jimmy a fait le boulot, mais ça n’a pas suffit. Toujours en petite difficulté avec son tir bien qu’il ai terminé à 50% au tir hier, Butler continue de privilégier le fait de diriger le jeu en allant chercher la majeure partie de ses points sur la ligne des lancers, ce qu’il a encore une fois très bien fait (12/14).
On espère juste qu’au moins Justise Winslow puisse faire son retour rapidement, car aussi bon soit Butler à la création, il est grand temps qu’un autre porteur de balle revienne pour le soulager, lui et le Heat tout entier, en terme de responsabilités et de temps de jeu (hier soir, le trio Butler-Adebayo-Herro cumule 120 minutes à trois).



Source : stats.nba.com

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News