Connect with us

News

Miami – Philadelphie: Un scénario dingue pour une victoire folle

Second match de back to back pour notre Heat, cette fois face au Sixers (ouai enchaîner Indiana et Philly c’est pas le top). Seul absent du soir, Justise Winslow comme souvent mais qui est sur le chemin du retour. Voici le résumé du match contre les Sixers.

Comme d’habitude, Miami débute sa partie sur les chapeaux de roues. Et toujours comme d’habitude, ce sont les jeunes qui lancent les hostilités avec Kendrick Nunn et Duncan Robinson. Ce dernier, bien complété par Meyers Leonard qui envoie aussi un missile de derrière l’arc, permet à Miami de prendre les devants (16-9). Evidemment, les locaux ne s’arrêtent pas en si bon chemin et, profitant de la sortie de Embiid, continuent de tenter de prendre le large, notamment à travers Tyler Herro qui donne 8 points d’avance aux siens (24-16). Voyant ses hommes dans la difficulté, Brett Brown va faire revenir son pivot… avec réussite. Philly va passer un 17-4 pour reprendre les devants et arriver en tête à la fin des 12 premières minutes (33-28).

Ainsi, Spoelstra va être obligé de s’adapter un peu et fera appel à son joker le plus utilisé: la zone. Sauf que, au contraire de celle utilisée habituellement, Bam Adebayo se retrouver en tête de raquette avec Derrick Jones Jr pour utiliser au maximum les longs segments et la mobilité du duo. Si l’idée est bonne, l’efficacité ne l’est pas parfaitement étant donné que Philly continue de faire la course en tête (43-35). L’apport de Goran Dragic, mais aussi et surtout de Derrick Jones Jr, auteur de 9 points sur le quart temps, sera précieux lors du 9-0 du Heat pour revenir et repasser devant une fraction de seconde. Malheureusement, Josh Richardson et ses 9 points sur le quart permettra à Philadelphie de rentrer aux vestiaires en tête, 59-54.

Le retour de sur le parquet sera bénéfique pour le Heat. Jimmy Butler en tête (11 points sur le quart), Miami va revenir le couteau entre les dents et avec un tir extérieur retrouvé, arrivera à repasser devant. Duncan Robinson est toujours aussi parfait au tir avec 9 points à 3/3 sur le quart mais encore une fois, il est perturbé par des problèmes de fautes. Sur un second putback de Meyers Leonard, Brett Brown est obligé de prendre un temps mort, voyant le momentum lui échapper et Miami prendre 7 points d’avance (80-73). Miami s’accroche malgré le gros quart temps de James Ennis III, et garde six points d’avance à l’entrée des 12 dernières minutes.

A l’inverse du troisième quart, ce sont les Sixers qui attaquent parfaitement le dernier quart temps. Ils sont bien plus agressifs mais se frottent toujours à la défense intense du Heat, agressant au maximum Embiid dès qu’il reçoit la balle poste bas. Erik Spoesltra voit très bien que le match est tout à fait prenable et il laisse donc, pendant que Jimmy se repose un peu, ses meilleurs joueurs sur le terrain avec Bam, Dragic, DJJ et Tyler Herro, qui score à la place de Kendrick Nunn, en deçà cette nuit. Cependant, avec un Embiid qui se trouve petit à petit et qui inscrit 11 points dans le quart, Philly recolle tout de même, obligeant Spo à rappeler Butler. Ce dernier apporte un nouvel élan défensif et toujours son agressivité permanente au cercle lui permettant d’aller inscrire des points précieux sur la ligne. Malgré cela, Philly arrive à reprendre l’avantage et semble s’envoler vers la victoire avec 5 points d’avance à 1 minute du terme. Mais ça, c’était avant que Bam n’écrase son poste J-Rich sur un énorme dunk, puis que Tobias Harris balance un airball et ne rate un dunk facile, amenant Embiid à très mal jouer sa possession, se faisant piquer la balle par Butler qui permet à Tyler Herro de poser ses ******* sur la table en rentrant un trois points clutch au possible. Malheureusement, Ben Simmons égalisera sur les lancers ratés de Josh Richardson et offrira une prolongation aux Sixers…

Dans cette prolongation, si Ben Simmons et Embiid inscriront 6 des 8 points des Sixers, c’est bien le duo Herro- Dragic qui mènera le Heat à une victoire finale 117-116. Le match était tendu jusqu’au bout, mais Jimmy Butler rentrera le lancer décisif, permettant au Heat de s’imposer malgré la balle de match des Sixers, ratée par Tobias Harris.

Au final, malgré le match monstrueux de Joel Embiid (35 pts, 11 rbds), Philly s’incline face aux 19 points, 7 passes de Dragic, 16 points de Herro et 16 de D-Rob. DJJ aura été important défensivement et avec ses 13 points et Bam fondamental défensivement même si plus en difficulté en attaque.

Le MVP de la nuit: Même si il a raté quelques lancers très importants, Butler a été le facteur décisif cette nuit, malgré son efficacité toujours absente (7/21 aux tirs). Avec 25 points, 9 rebonds et 9 passes, ainsi que 2 interceptions clutch Jimmy a permis au Heat de s’imposer pour la seconde fois de l’année face aux Sixers, ce qui pourrait compter au classement final, et permet à Miami de rester si dominant à domicile. Un match de MVP.

https://www.youtube.com/watch?v=Uai8jKhGMp4

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News