Connect with us

News

Miami – Boston: No Tatum, No problem

Dernier match du home trip, contre Boston, dans un back-to-back qui nous fait mal cette saison. Est ce qu’on a réussi à faire le plein avant de partir en voyage ? Voici le résumé de Miami Heat France.

Pour débuter ce match, Spoelstra a choisi de faire confiance à Tyler Herro, car Kendrick Nunn (et Justise Winslow) est toujours absent. En face, Jayson Tatum manque à l’appel, mais ça n’a pas posé de soucis pour les Celtics…

Car dès les premières minutes, ce sont les verts qui prennent l’avantage. Chose rare du côté de la Floride, les locaux se font dominer d’entrée et l’intensité est en faveur des coéquipiers de Kemba Walker. Si comme souvent, ce sont Bam Adebayo et Jimmy Butler qui s’occupent de tout, Tyler Herro et Duncan Robinson apportent beaucoup offensivement. Cependant, le duo Jaylen Brown- Gordon Hayward va commencer son showtime. Car si Kemba est plutôt bien défendu, les deux ailiers réussissent absolument tout ce qu’ils entreprennent. Avec 22 points sur le quart temps, le duo continue d’appuyer là où ça fait mal à tour de rôle. L’entrée du banc et la sortie de Hayward n’arrangera rien, Brown prenant le relais et creusant l’écart, Goran Dragic et Dion Waiters n’étant pas encore en rythme. Boston arrive tranquille en tête (+8) au bout de douze minutes.

Heureusement, le Heat a du caractère. Ainsi, le début du second quart sera bien plus intéressant côté Floridien. Dion Waiters trouve enfin la cible, Derrick Jones Jr est extrêmement efficace et Chris Silva apporte sa pierre à l’édifice. Miami arrive à remonter petit à petit et récupère même l’avantage face à des Celtics complètement dépassés et ne rentrant plus rien. Malheureusement, les rotations ne seront pas en notre faveur car le retour des titulaires sera préjudiciable. Si Boston, malgré Brown et compagnie n’est pas beaucoup plus efficace, Miami l’est encore moins et portés par Daniel Theis (mdr), Boston reprend les devants, arrivant à la mi-temps en tête, dans un match complètement indécis (53-48).

Le retour des vestiaires sera tout aussi difficile pour Miami. Boston reprend sa marche en avant et le duo Hayward-Brown continue son délire offensif. Des deux côtés du terrain le Heat est dominé et Boston, à l’image du premier quart temps, recreuse l’écart petit à petit. Seul Adebayo surnage un peu parmi les titulaires et il faut attendre l’entrée du banc pour que, au contraire de la première période, Miami reprenne le dessus. Goran n’est toujours pas dedans mais le duo Waiters-DJJ fait ce qu’il faut pour recoller et jouer douze dernières minutes où tout peut arriver.

Si l’on devait résumer ce dernier quart, on dirait que c’est un 3 contre 5. Car le trio Duncan Robinson (6), Jimmy Butler (7) et Goran Dragic (12) fera tout le travail offensif, sans qu’aucun autre joueur ne soit présent de ce côté du terrain. Waiters commence à tout rater, Bam n’est plus forcément agressif (mais laisse aussi le jeu aller vers ceux qui sont chaud) et vu que le duo adverse ne baisse pas de régime, tout cela se complique. D’autant que c’est le moment choisi par Marcus Smart pour sortir de sa tanière, lui qui était inexistant jusqu’ici et qui à coup de rebonds, défense et d’un trois qui fait très mal à deux minutes du terme fera tourner la pièce du côté des siens. Moins performant aux rebonds dans les moments importants, Miami n’arrive pas à recoller correctement et se verra contraint de regarder Boston rentrer les lancers en fin de match pour voir cette seconde défaite en cinq match à domicile arriver.

Nous avons été irréguliers, parfois moins intenses que d’habitude et si rien n’est inquiétant dans ce match, les blessures, la fatigue du back-to-back, la grosse défense adverse et l’énorme performance offensif du duo en face oblige le Heat à s’incliner. Gordon Hayward termine à 29 points (à 10/14) et 9 rebonds pendant que Brown, tout aussi dingue, termine à 25 points, 5 passes à 10/16 aux tirs… Kemba Walker et Marcus Smart ont été bien défendu et terminent à 8/32 aux shoots.

Du côté de Miami, pas de MVP de la nuit ce soir tant il est difficile de sortir quelqu’un. Bam Adebayo (16 points, 10 rebonds) a été bon mais encore trop peu agressif et irrégulier comme il l’est ces derniers temps (même s’il a été gêné par les fautes), Jimmy a fait du Jimmy mais est toujours aussi peu efficace au scoring si on excepte les lancers (20 points, 6 rebonds à 5/14 aux tirs). Goran Dragic a réalisé un superbe dernier quart (12 de ses 23 points) mais a été moyen le reste du temps. Défaite difficile d’un point de vue comptable quand on voit le calendrier qui arrive, mais va falloir se remobiliser.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News