Connect with us

brèves

Trade deadline : on passe tout près d’un coup de génie

Alors qu’on ne s’attendait pas à grand chose malgré les rumeurs, Pat Riley a lancé des appels pour améliorer l’équipe en vue des playoffs. Retour sur cette grosse journée.

Alors qu’on ne s’attendait pas à grand chose malgré les rumeurs, Pat Riley a lancé des appels pour améliorer l’équipe en vue des playoffs. Retour sur cette grosse journée.

Dans un premier temps, cette nuit, on apprenait que Miami avait fait un trade pour Iguodala, incluant Justise Winslow. Dans la foulée, Iguodala accepte une extension de deux ans pour 30 millions, la deuxième année en option équipe. Les salaires n’étant pas équivalents, on savait que ce n’était pas terminé. Bingo, OKC entre dans la danse, Pat Riley veut faire venir Gallinari, avec une extension similaire à celle de Iggy.

On apprend, en fin d’après-midi, que le trade est au point mort, notamment à cause du cas Gallinari. Problème sur l’extension ? Sam Presti trop gourmand sur les picks ? Finalement, on apprend que le deal est seulement à deux équipes, puis les Wolves se greffent dans le deal. Résultat :

  • Miami reçoit : Andre Iguodala, Jae Crowder, Solomon Hill
  • Memphis reçoit : Justise Winslow, Dion Waiters, Gorgui Dieng
  • Minnesota reçoit : James Johnson
Image @jakepablomedia

Peu de temps après, plusieurs sources confirment que le deal avec le Thunder a capoté en raison de l’extension de Gallinari. Celui-ci demandait deux ans garantis, Riley voulait une option équipe. Résultat, il n’a pas voulu envoyer d’éventuels picks de draft pour une location de l’italien sur la fin de saison.

Mais alors, qu’est-ce que ça donne sur le terrain ? Le Heat récupère donc trois joueurs de rotations à l’aile, qui sont de bons défenseurs dans le périmètre. Crowder et Iggy devraient parfaitement s’intégrer dans la rotation, ce sont des joueurs qui vont aussi très bien avec notre culture. En revanche, on ne peut pas promettre grand chose pour Solomon Hill, qui trouvera probablement des minutes suite aux récentes blessures. Miami perd malheureusement Justise Winslow (#JustiseBetter), mais qui avait très peu joué. Ils se débarrassent aussi des contrats boulet de Waiters et Johnson, pour notre plus grand bien.

D’ailleurs, niveau argent et cap, qu’est-ce que ça change ? Hill et Crowder sont tous les deux expirants, alors qu’il restait un an à JJ et Waiters. Pour cet été, Miami “remplace” le salaire de Johnson par l’extension de Iguodala, et économise donc 26.6M. La meilleure franchise de Floride aura donc vraisemblablement 32M à dépenser dans le cap cet été. Grâce à cette place créée, il devient plus facile de prolonger des joueurs tels que Dragic, Jones Jr, ou Leonard par exemple.

Même si le Heat a manqué Gallinari de peu, Pat Riley nous a sorti une nouvelle fois un coup de maître. Au revoir les indésirables Waiters et Johnson, bienvenue Iguodala et Crowder. Il se pourrait que le Heat reste actif sur le marché des buyouts, notamment si Tristan Thompson se fait couper par les Cavs.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in brèves