Connect with us

News

Miami Heat vs Minnesota Timberwolves : nouvelle défaite de la honte

Miami recevait Minnesota pour ce qui devait être un match assez simple, les Loups ayant perdu 18 de leur 19 derniers matchs et se ramenaient en ville sans leur chef de meute, Karl-Anthony Towns. Mais la partie ne s’est pas déroulée comme prévu.

Miami recevait Minnesota pour ce qui devait être un match assez simple, les Loups ayant perdu 18 de leur 19 derniers matchs et se ramenaient en ville sans leur chef de meute, Karl-Anthony Towns. Mais la partie ne s’est pas déroulée comme prévu.

Les Wolves annoncent la couleur dès le début de match, avec une pluie de trois points. Le Heat arrive à répondre en attaque, en faisant bouger la balle (9 passes sur les 10 tirs rentrés), et ce malgré Bam, Nunn et Robinson maladroits. Minny mène d’un point à la fin des douze premières minutes et on se demande comment on peut être aussi proches d’eux.

Spo tente une line-up dont Mike D’Antoni serait fier, mais celle-ci prend l’eau. Les Wolves sont intraitables à trois points, et l’attaque de Miami ne fonctionne plus, en collectionnant les pertes de balle (5 pour 6 passes décisives dans le quart-temps), laissant ses adversaires prendre jusqu’à 10 points d’avance. Mais le Heat ne se laisse pas abattre et passe un 17-7 pour finir la mi-temps, ponctué par un buzzer de Dragic. Le Heat fait la course en tête 60-57. Bam est redevenu lui-même et du bon est à présager.

Mais rien n’est facile avec ce Heat dernièrement. D-Lo nous balance deux tirs longue distance, pendant que nous perdons encore un ballon. Hernangomez nous met la misère pendant qu’on reste tant bien que mal dans le match, grâce aux lancers de Butler et un Nunn bien en jambe. Les équipes se répondent coup pour coup dans un quart-temps où la défense est totalement absente : 95-94 Minny.

Petit à petit, Miami hausse son niveau de jeu dans le quatrième, les tirs importants rentrent et le niveau défensif augmente. Mais on sent tout de même que cette équipe n’est pas sereine, surtout quand Bam rate un énorme dunk en contre attaque, ou que Russell envoie un énorme trois alors qu’il était très bien défendu par Crowder. Et ce qui devait arriver… arriva. Menant de 12 points à quelques minutes de la fin, les Wolves passent un 10-0 en 1’15 pour revenir, et Miami perd son basket. Pertes de balle, attaques mal gérées, défense trop lente, lancers ratés, c’est le rookie McLaughlin qui délivre les siens. Derrière, Butler se fait contrer à deux secondes du terme. Défaite 129-126.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News