Connect with us

Analyse

Duncan Robinson, le sniper fou : analyse

Duncan Robinson est le troisième joueur le plus important de l’équipe, derrière Bam et Jimmy. Désolé Goran, c’est bien le jeune D-Rob qui vient prendre ta place, de peu. Avec ses mouvements sans ballon, sa prise de décision, et son indécence derrière la ligne à trois points, Robinson est un pion plus qu’essentiel dans le schéma offensif du Heat. Analyse vidéo.

Duncan Robinson est le troisième joueur le plus important de l’équipe, derrière Bam et Jimmy. Désolé Goran, c’est bien le jeune D-Rob qui vient prendre ta place, de peu. Avec ses mouvements sans ballon, sa prise de décision, et son indécence derrière la ligne à trois points, Robinson est un pion plus qu’essentiel dans le schéma offensif du Heat. Analyse vidéo.

Commençons par poser quelques bases. A l’heure où ces lignes sont écrites, Robinson se classe troisième au nombre de tirs réussis derrière l’arc, avec 233. Il les rentre avec une réussite de 44.9%, le classant quatrième. Ils ne sont que deux à être dans le top 10 de ces catégories statistiques (le second étant Bertans). Il vient de battre le record de la franchise sur une saison, et il lui reste 19 matchs pour l’augmenter. Il pourrait aussi atteindre la barre des 300 tirs longue distance réussis, chose réalisée seulement par deux joueurs dans l’histoire.

Passons dans le vif du sujet. Commençons avec la distance. D-Rob n’a pas peur de tirer de parfois très loin, que ce soit en fin de possession, comme en première intention.

https://youtu.be/LVyRyFDeFis

Le fait d’être reconnu comme une vraie menace lui permet aussi de peser uniquement par… sa présence sur le terrain, et son placement. Sur la première action, il pose un très bon écran. Puis il pop très bien, faisant hésiter Len. Bingo.
Sur la seconde, Len le regarde et Bam le lit bien : panier facile là aussi.
Ensuite, face aux Blazers, les défenseurs ont tellement peur de lui qu’ils se précipitent dessus.
Pour la dernière, Turner s’attend tellement à la passe que Bam peut filer au panier.

https://youtu.be/eQrcP_WjjrU

C’est très souvent Bam qui profite de ce genre de situations, les deux joueurs ayant beaucoup d’actions en commun dans les systèmes, notamment sur les hand-offs. Adebayo lit de mieux en mieux les défenses et en profite pour aller scorer ou offrir une passe.

Duncan, en plus d’être le meilleur shooteur de l’histoire (quoi, nous, exagérer ?), est aussi capable de lire la défense et de réagir. Ses lectures sont excellentes. En témoigne son match face aux Kings, où il a distribué 6 passes décisives. Et qui en a profité ? Bam Adebayo encore une fois. Quand les deux joueurs sortent sur D-Rob, il est capable, grâce à sa grande taille, de voir le terrain et donner la balle au joueur démarqué. Pour cette partie, on vous remet ce thread publié sur Twitter.

https://twitter.com/MiamiHeat_Fra/status/1226124309464305664?s=20

Une des qualités principales d’un shooteur, c’est savoir se déplacer, trouver les bons spots, et savoir se démarquer en surprenant la défense adverse. On commence ici avec un raté, mais un mouvement et surtout une patience parfaite, afin d’obtenir le meilleur tir possible. Entre feintes, changements de rythme, replacement, tout est parfait.
Sur le second highlight, c’est une feinte d’écran, avec un départ très rapide pour le hand-off. Le décalage créé est suffisant pour lui laisser le temps de tirer.
Pour le troisième, il s’agit d’une simple lecture pour proposer une solution, d’abord à Jimmy puis à Jones Jr, en passant dans le dos de Fournier, qui n’a rien vu venir.
Le dernier est probablement mon préféré. La défense ne s’attend pas à le voir dribbler, mais à ce qu’il la rende à Dragic en hand-off. Départ avec un premier pas rapide, ce qui surprend l’adversaire, plus un dribble long pour gagner un maximum de temps. L’écran de Bam ralenti le close-out, ficelle.

https://youtu.be/t9gxGWSQ74s

Pour finir, voici quelques stats qui montrent à quel point sa saison est exceptionnelle. Son eFG% (pourcentage au tir ajusté avec la valeur des 3 points) est de 67.3%, le classant dans le 100e percentile. Actuellement, il tire à 45.1% de loin sur 8 tentatives. Un seul joueur l’a fait dans l’histoire, et c’est le Steph Curry de 2016.
Vous pouvez retrouver ici les stats avancées de Robinson au tir, pour vous faire une idée.

Duncan Robinson réalise une saison de complètement dingue. Maillon plus qu’important dans l’attaque du Heat, il est sur les bases d’une saison historique. Avec un record de franchise et un record all-time battus le même soir, on espère qu’il saura aller chercher la barre des 300 réussites sur une saison.

Souces stats : stats.nba.com, cleaning the glass

Sources vidéo : NBA

Fan du Heat depuis leur premier titre. Adepte des pumpfakes, eurosteps et du mouvement #JustiseBetter.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Analyse