Connect with us

Non classé

Indiana Pacers – Miami Heat, Game 2: Robinson prend feu et Miami prend le large !

Dans la lignée d’un premier match bien géré, Miami a toujours su être un cran au-dessus de son adversaire grâce notamment à un record de franchise au tir de loin réussis sur un match de playoffs (18) et prend donc une jolie avance de 2-0.

Le match commence et au bout de 2 minutes de jeu, le Heat mène 12-3 avec 9 points de D-Rob (3 tirs de loin réussis bien sûr). Forcément, jusque là tout va bien, sauf qu’après le premier temps-mort de Nate McMillan, Indiana resserre l’étau, Bam fait 2 fautes, sort rapidement et les Pacers passent devant jusqu’à la fin du premier quart-temps.

Un faux rythme s’installe avec des possessions brouillones des deux cotés du parquet, Miami arrive tout de même à nous montrer que c’est un collectif huilé et que Butler sait prendre les choses en main comme il faut en scorant 7 points en fin de mi-temps. Score: 51-46

Pas de “turd quarter” en playoffs pour le moment, le Heat accélère et Indiana ne trouve pas les solutions malgré un Adebayo en demi-teinte qui ne prend pas vraiment avantage dans son duel avec Myles Turner. Malgré ça, Robinson allume de loin (Oui on la répète souvent cette phrase), Jimmy aggresse en défense et en attaque (malgré un 5/13 et 5 TO’s), Dragic gère, Herro impressionne… Bref, tout le monde remplit son rôle ou presque.
Nunn et Leonard sont toujours cloués au banc et ce ne serait pas surprenant si cela continuait jusqu’à la fin de la série. D’ailleurs sur certaines séquences, Spo tente même de jouer ultra small-ball avec un Derrick Jones jr en pivot et surtout au supplice…
Ces 3 derniers joueurs sont vraiment ceux qui patissent le plus des rotations depuis la reprise (pour différentes raisons).

Encore une seconde mi-temps bien gérée du Heat malgré des petites frayeurs dans les dernières minutes. Pour le moment, on ne sent pas ce Heat être en mesure de perdre cette série tant Dragic et Butler maîtrisent et imposent vraiment leur rythme et quand Robinson prend feu comme ce soir, on sirote notre cocktail et on admire la déflagration.

Score final: 109-100. Il y a encore une belle marge de progression en vue, mais quand tout le monde remplit son rôle, ce Miami là devient vraiment dangeureux. Bien évidemment, personne n’oublie qu’Indiana jouera tout ses matchs sans Sabonis mais le plus important est là, Miami mène 2-0, game 3 samedi, game 4 lundi et possibilité de sortie de balais…

Le joueur du match? Dur de ne pas mettre Duncan Robinson qui arrive toujours à mettre Miami sur de bons rails avec une adresse hors-norme. 3 tirs primés lors des 2 premières minutes, on demande pas mieux. Tiens d’ailleurs, il égale Damon Jones et Mike Miller avec ses 7 tirs de loin réussis sur un match de playoffs. On commence à s’habituer au luxe avec D-Rob…


Amateur de NBA depuis 2002, fan du Heat depuis les premiers playoffs de papa Wade. Chauvin et bientôt chauve.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in Non classé