Connect with us

News

Milwaukee Bucks – Miami Heat – Game 1 : PLAYOFFS JIMMY !!!

Résumé du match 1 des demi-finales de conférence entre Bucks et Heat !

Cela faisait quatre ans que le Miami Heat n’avait pas atteint les demi-finales de conférence, et c’est un gros morceau qui se présente pour ce retour à ce stade de la compétition : Les Milwaukee Bucks du DPOY et très probable MVP Giannis Antetokounmpo.
Une seule surprise pour ce premier match : L’absence d’Eric Bledsoe, ayant visiblement des soucis aux tendons.

Le premier quart ne prend pas spécialement l’allure désirée pour le Heat. Les pertes de balle et la réussite indécente des Bucks leur permettent, après un début serré, de prendre le large. Middleton et Lopez semblent voir une piscine à la place du panier. Malgré un 40-29 en faveur des Bucks pour finir ce premier quart, Spo et ses hommes ont de quoi se satisfaire : Butler et Dragic ont bien démarré leur match, et Giannis a d’or et déjà deux fautes.

Le deuxième quart côté Heat est celui de Goran Dragic : Le Dragon fait monter son total de point à 19, incarnant ainsi la remontée au score du Heat alors que le jeu ralentit de plus en plus. Middleton puis Lopez continuent de tout rentrer ou presque, mais contrairement au premier quart, cela ne suffit pas à garder le Heat à distance. Seulement trois petits points d’avance pour les Bucks à la mi-temps 63-60. Merci les turnovers qui aident à maintenir Miami dans ce match.

Les deux équipes reviennent des vestiaires, et cette rencontre tourne de plus en plus à la guerre des tranchées, si l’on peut dire. Le rythme continue de ralentir, le jeu sur demi-terrain est favorisé, et c’est le Heat qui en profite, offensivement comme défensivement. Jimmy Butler continue de chauffer, que ce soit en agressant la défense ou en rentrant un gros trois pour égaliser à 73 partout (Il terminera le 3ème quart avec 25 points). Les trois dernières minutes voient le Heat passer devant au score, et créer un petit écart de 6 points avant le dernier quart : 92-86 pour Miami, face des Bucks déjà bien plus en péril.

Est-ce que le dernier quart-temps était une formalité ? … Non, car les Bucks sont restés proches au score longtemps… Mais on aurait presque envie de dire oui tellement ce Heat semblait contrôler la fin du match. Tyler Herro s’est réveillé pour mettre deux trois points dont LE dagger de cette rencontre, Jimmy a aussi planté de loin : 109-101, 1:31 à jouer, ça sent plus que bon. C’est ce même Jimmy “Playoffs mode” Butler qui met le couvercle, battant son record de points en Postseason avec 40 points, offrant ce game 1 au Heat sur le score de 115-104.

Niveau boxscore, Jimmy Butler a explosé avec ses 40 points (13/20 au tir, 2/2 de loin, 12/13 aux lancers). Il est parfaitement soutenu par Goran Dragic (27 points, 6 rebonds, 5 passes) et Bam Adebayo (12 points, 17 rebonds dont 6 offensifs, 6 passes). On notera également les 11 points à 3/6 de loin de Tyler Herro, qui aura une nouvelle fois été grand dans le money-time.
Côté Bucks, un Khris Middleton (28 points à 50% au tir) de retour au niveau offensif attendu, et un Brook Lopez en grâce (24 points à 4/6 derrière l’arc) n’auront pas suffit à aider un Giannis Antetokounmpo en difficulté (18 points, 10 rebonds, 9 passes, 6 turnovers 4/12 aux lancers).

Le joueur du match : Playoffs Jimmy comes alive !

… Qui d’autre, hein ? L’une des attentes soulevées (pas forcément par nous, bien qu’on le souhaitait !) en amont de cette série tournait autour de Jimmy Butler et sa capacité à s’élever comme la menace au scoring que son statut de star lui imposait d’être. Sur ce game 1, Butler a plus que répondu présent. 40 points, 13 lancers obtenu, deux trois points très importants, et une défense des Bucks sans réponse sur demi-terrain.
Ce n’est qu’un match, et on a du mal à imaginer Jimmy enchaîner les matchs à 40 pions toute la série, mais une chose est sûre : Ce Jimmy-là est celui que l’on voulait tous voir, et celui qui risque de poser de nombreux problèmes aux Bucks alors que le jeu ralentit.
On soulignera aussi l’impact défensif de Jimmy, toujours aussi actif sur les lignes de passe comme en défense sur l’homme, forçant même une perte de balle de Giannis dans les dernières minutes. Le Franchise Player a répondu présent. Bravo monsieur !


Les highlights du match

Source : stats.nba.com

Fan de la meilleure franchise de NBA depuis 2014. Ma foi en Erik Spoelstra est inébranlable, et la votre devrait l’être également.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News