Connect with us

News

Boston Celtics-Miami Heat, game 5: Quand l’équipe reste aux vestiaires

Après trois des quatre premiers matchs rondement menés par le Heat, l’équipe de Erik Spoelstra cherche à terminer le travail face aux Celtics dans un game 5 qui s’annonce décisif. Résumé d’un match qui a rendu fous les fans du Heat.

Pas de changement pour les deux équipes au niveau des 5 majeurs, avec toujours un Gordon Hayward en sortie de banc. A l’inverse des matchs précédents, Miami montre de l’envie dès les premières secondes de la partie. Surtout, le facteur X des 12 premières minutes est Duncan Robinson, extrêmement chaud. Auteur de 12 points à 4/6 aux tirs dont 2/4 derrière l’arc, le non-drafté du Heat place immédiatement les siens dans les meilleures conditions alors qu’en face, Boston galère incroyablement offensivement. Avec 25% de réussite et 4 pertes de balle, les Celtics sont dans le dur et Miami en profite pour prendre le large et 8 points d’avance. Malgré une réussite assez faible, Miami en veut plus et ça se voit. Les seconds ballons sont Floridiens et la défense est parfaitement en place. Assez bizarrement, tout se calme quand les bancs rentrent où le niveau baisse de manière significative.

Le second quart voit enfin les Celtics se réveiller. Offensivement, tout va beaucoup mieux pour eux, aussi grâce à un Enes Kanter (8 points) qui prend de la place à l’intérieur face aux “petits” Heatles. Kelly Olynyk a aussi un bon passage mais le joueur qui se montre le plus côté Heat, est Jimmy Butler. Comme trop rarement ses derniers temps, l’ex Sixer prend les choses en main et se comporte en patron, allant chercher les points à l’intérieur, à mi-distance et sur la ligne des lancers. Avec 10 points sur le quart, il permet de compenser le manque de réussite extérieure. En face, Jayson Tatum, assez discret jusqu’ici, commence à sortir de sa boite avec 7 unités sur la période. Les deux attaques prennent le pas sur les défenses et chaque équipe inscrit 32 et 33 points pour arriver à la mi-temps à 58-51 pour Miami, qui peut être satisfait de la production de l’équipe et qui se retrouve à 24 minutes d’une possible qualification en finale.

Malheureusement, tout va changer dès le retour des vestiaires, sur deux principaux facteurs. Le premier et le plus logique, est l’explosion de Tatum qui prend enfin les choses offensivement pour Boston et qui, comme au match précédent, va prendre feu dans ce troisième quart temps. Auteur de 17 points à 4/6 et 7/8 sur la ligne, il répond parfaitement à un Goran Dragic qui essaie de réveiller les siens avec 13 unités. Malheureusement, le second facteur est plus inquiétant: Miami est complètement endormi et amorphe. Aucun hustle, aucune envie, aucun réussite, aucune bagarre, rien. A part Dragic. L’équipe se fait marcher dessus et semble presque accepter ça… Udonis Haslem poussera son gros coup de gueule sur le banc lors d’un temps mort mais c’est presque trop tard. Boston est passé de -8 à +14 avec 41 points inscrits sur ce quart temps, record de points encaissés sur un quart All-Time égalé pour Miami (triste record).

Boston a complètement modifié le momentum du match et semble quasi intouchable désormais. Hayward, Theis et surtout Jaylen Brown, décisif dans ce dernier quart, finiront le travail malgré le nouveau bon dernier quart de Tyler Herro qui inscrit 9 points.

Rien ne sert de beaucoup développer le déroulement du match dans ce résumé, tant Boston a pris le dessus et que le manque d’envie est frustrant et assez incompréhensible côté Miami. Boston s’impose 121-108 et se remet en confiance avant le match 6 qui pourrait être décisif mentalement. Tatum a été grand avec 31-10-6, Brown excellent avec 28 points à 12/23. Pour Miami, on vous laisse le tableau ci-dessous, mais Bam l’a dit lui même “il n’a pas été bon”. On dirait plutôt, pas grand monde a été bon.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News