Connect with us

News

Miami – Lakers, game 5: Jimmy Butler plus fort que les Lakers

Match 5 de ces finales de conférence avec un Heat désormais dos au mur… Sans Goran Dragic, toujours absent, Miami est obligé de s’imposer pour espérer rester en vie dans ces finales NBA.

Pas de changement dans le cinq de départ proposé par Erik Spoelstra avec, en l’absence donc de Goran Dragic, Tyler Herro qui reste titulaire. A ses côtés, c’est Duncan Robinson qui débute face à un Danny Green bien en forme. Assez limité jusqu’ici, l’ancien Raptor trouve de l’efficacité sur ce début de match et permet aux siens de prendre les devants. Malheureusement pour les Lakers, Jimmy Butler est de nouveau dans une grosse soirée (sans compter le fait qu’il ait failli se taper avec Dwight Howard).

Notre Franchise Player est partout, offensivement et défensivement et porte le Heat sur ses épaules sur ces premières minutes. Miami semble prendre l’avantage sur le match mais très rapidement, le duo LeBron James et Anthony Davis fait surface. Auteur de 14 points, il replace les Lakers dans le match et malgré la bonne entrée de Kendrick Nunn, les deux équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. Malheureusement, Anthony Davis va faire peur à beaucoup de monde en sortant à 1 minute du terme du premier quart temps en se tenant le tendon d’achille.

Et c’est à ce moment que, même si tout va bien car AD reviendra, tout va tourner. Car c’est le moment choisi par LeBron James et Jimmy Butler pour se lancer dans un duel de monstres, de leaders indescriptibles et de dominateurs ultimes. Avec 14 points (5/7) et tout ce qu’il y a à côté dans ce second quart temps, Butler va placer les siens dans les meilleurs conditions pour être efficace (excepté Bam Adebayo qui est bien diminué). Kendrick Nunn et Tyler Herro surprennent et complètent parfaitement le quart ultra efficace de Jimmy. Cependant, LeBron ne compte pas voir sa première chance de titre s’envoler. Avec 15 points à 6/7 dont 3/4 derrière l’arc, il maintient parfaitement les siens dans la partie et les deux équipes restent au coude à coude. Butler placera les siens légèrement devant (60-56) à quelques secondes de la pause mais le match est bien présent. (On notera que Butler est le second joueur de l’histoire en 20-5-5 et 3 steals sur une mi-temps de finale avec… LeBron James.)

Au retour des vestiaires, tout le monde dont Anthony Davis est bien de retour et le rythme ne change pas. Butler et James restent dans leur ineffable duel et l’écart reste minime.

A leurs côtés, Anthony Davis d’un côté et Duncan Robinson de l’autre sortent de leur boite, permettant d’alterner offensivement avec les torches humaines de l’aile. Avec 10 points à 3/4 derrière l’arc, le sniper floridien surprend les Lakers qui ne l’ont pas encore vu aussi efficace sur la série. Dans le même style, KCP commence aussi à trouver la mire. Cela nous offre une seconde période de grosse qualité et qui voit Miami prendre légèrement l’avantage avant d’entamer les douze dernières minutes.

Celles-ci ne commencent pas forcément bien pour le Heat. Avec 11 unités d’avance, les hommes de Spoelstra commencent à balbutier leur basket et les Lakers à reprendre confiance. Derrière un James toujours aussi fort, L.A inflige un 15-3 aux Floridiens pour recoller et nous offrir une fin de match dingue.

Car entre des paniers plus durs les uns que les autres en pénétration, des and-one à gogo, des lancers rentrés avec une efficacité folle et un duel Butler-James qui se poursuit (même si Jimmy a eu un petit trou d’air en début de quart), le spectacle est fou. Plus encore, l’intensité est folle et l’on retrouve ce qui est l’essence même des Finals: du physique, des possessions serrées, une opposition folle et une décision dans les dernières secondes. Car si Butler donne (encore) l’avantage aux siens sur la ligne, c’est Danny Green qui ratera le shoot de la gagne puis Markieff Morris qui fera une “JR Smith” pour perdre le ballon et offrir la victoire sur un plateau d’argent à Miami.

Auteur d’un match fou avec 40 pts, 13 rebonds, 7 passes et 3 interceptions à 15-21 aux tirs, LeBron peut l’avoir mauvaise tant il a pu se sentir seul malgré le 28-12 de Davis (qui était bien moins impactant).

Mais ce soir il est tombé sur plus fort. Une équipe, un shooteur fou (26 points à 7/13 pour D-Rob), un rookie qui sort de sa boite (14 points pour Nunn) mais surtout un collectif dingue porté par une superstar folle. Butler termine avec 35 points, 12 rebonds et 11 passes pour un nouveau triple double et une magnifique victoire 111-108, pour pourquoi pas, encore espérer.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News