Connect with us

News

Goran Dragic : “J’espère qu’on pourra finir le travail l’année prochaine”

Goran Dragic était l’invité de Shams Charania, insider de chez The Athletic, pour une interview. Au programme : son rôle durant la saison, les playoffs, Butler et la Free Agency. C’est parti pour le résumé.

Crédit image : Stadium

Shams revient d’abord sur le nouveau rôle de Dragic, en sortie banc. Le meneur raconte que ça n’a pas été facile, surtout au début. Mais il l’a accepté, se disant qu’il n’était plus tout jeune et qu’il sortait d’une blessure. Il dit aussi avoir reçu les conseils du vieux sage Udonis Haslem : “Quand tu vieillis, il faut s’adapter, ton rôle va devenir de moins en moins important”. Dragic finit en disant que le plus important pour lui était d’avoir des minutes et surtout de jouer les fins de match.

Shams enchaine ensuite sur les playoffs, et le run qui a surpris tout le monde. Le slovène raconte que dès le début, cette équipe a une excellente alchimie sur et dehors du terrain, que personne n’a d’égo : “A chaque match, quelqu’un de différent va briller.” C’était quelque chose que plusieurs joueurs de l’équipe avaient déjà dit durant la saison, et Dragic nous confirme une fois de plus ce que l’on savait : ce Heat est une équipe qui joue ensemble pour la victoire et rien d’autre. Il pense que leur succès dans la bulle vient de là.

On a pu voir toute la saison cette bromance ce créer entre le meneur et le nouveau venu, Jimmy Butler. Quand Charania l’évoque, Goran ne tarit pas d’éloges sur son coéquipier et ami : “C’était incroyable (de jouer avec lui), c’est un énorme joueur, un coéquipier incroyable.” Dragic aborde ensuite la culture du Heat, que parfois les coachs poussent les joueurs à se parler, même si ce n’est pas très “sympa”, mais que cela fait avancer l’équipe. Il confirme que Jimmy est comme ça aussi, et que tout le monde dans l’équipe le comprend. Le slovène pense que ce n’était pas forcément le cas dans d’autres équipe, ce qui a nuit à sa réputation. Goran termine en disant que c’est un excellent leader sur le terrain.

Concernant sa blessure, le slovène nous ramène une bonne nouvelle : il est complètement remis ! Il raconte que ça a été très dur pour lui, les Finales étant un rêve d’enfant. Dans le match 6, la douleur était encore très présente, mais il voulait absolument être là pour ses coéquipiers. Il a fini par l’accepter et il attend maintenant les prochains challenges.

Le journaliste termine par évoquer la Free Agency. Rien de surprenant dans les propos de Dragic, qui veut rester et trouver un deal avec le Heat. Il reste ouvert à toutes les propositions et choisira la meilleure option pour lui et sa famille.

L’interview complète :

Fan du Heat depuis leur premier titre. Adepte des pumpfakes, eurosteps et du mouvement #JustiseBetter.

1 Comment

1 Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News