Connect with us

News

Miami – Washington: un nouvel espoir

Après la honteuse défaite lors du premier match, Miami retrouve une équipe des Wizards qui récupère Russell Westbrook. Résumé d’un match très attendu !

Avant de débuter ce match, plusieurs points de mise à jour d’effectif. Après trois matchs d’absence, Kendrick Nunn est de retour dans la rotation et c’est Goran Dragic qui récupère la place de titulaire aux côtés des habituels.

Le début est assez tranquille. Les deux équipes jaugent l’adversité malgré la récente rencontre, personne n’arrivant à réellement rentrer un bon tir (Washington est à 1/6) et seul Bam Adebayo fait son show en étant agressif au possible. Sur un bon décalage, Dragic rentre enfin un tir extérieur et permet au Heat de mener 14-9. Miami est bien en place, surtout défensivement où l’agressivité collective est enfin présente et plus particulièrement sur Beal qui commence difficilement la rencontre. Il se retrouve majoritairement face à Bam ou Jimmy Butler et très souvent, pris à deux avec une aide intérieure (régulièrement Kelly Olynyk). Obligé de passer ou de prendre des tirs très compliqué, l’arrière est ainsi à 0/6 et la faible réussite de son équipe (3/12 sur le quart) empêche les Wizards de réellement progresser au score. Du côté de Miami, Kelly n’est pas en rythme offensivement, Jimmy encore assez irrégulier mais Bam s’occupe de tout. Intenable pour la faible raquette adverse, Bam agresse fortement le cercle et va se chercher 11 lancers (!!) sur le quart, tous rentrés, pour 15 points au total. Un bon passage de Davis Bertans qui inscrit 6 points de suite et semble permettre à Washington de revenir va vite être écourté par Tyler Herro qui fait de même et tient Miami à distance. Après ce très bon premier quart dans l’intensité et l’envie, et une belle petite danse de Garrison Mathews sur la dernière offensive de Kendrick Nunn, Miami mène 40-27 au bout de 12 minutes.

De plus, choses assez rare pour être soulignée, Miami n’a pas encore perdu de ballon dans ce match. Malgré le bon passage du duo Herro-Nunn en sortie de banc, Miami ne continue pas comme ça en perdant rapidement ses deux premières balles. Mais la défense change beaucoup de chose. Comme rarement cette saison, le Heat est agressif sur les transmissions, bon sur les rotations et tout simplement bien en place avec de l’envie. Cela offre de bonnes opportunités de transitions et des paniers plus faciles à Jimmy ou encore Nunn, qui réalise un excellent passage tout au long de ce second quart (13 pts). Miami continue de créer l’écart (+21) pendant que Beal (0/12 sur la mi-temps) est toujours parfaitement bien défendu, cette fois aussi par Iguodala et toujours le duo Jimmy/Bam par séquence. Russell Westbrook essaie de compenser cela, et son agressivité lui apporte des points, mais Miami accepte cet apport plutôt que celui de Beal. L’avance de 28 points à la mi-temps est excellente (21-7 sur les 6 dernières minutes) mais comme la seconde période du premier match fût cataclysmique, la prudence est présente: 71-43.

Mais le retour des vestiaires sourit encore au Heat, malgré le premier et seul tir rentré par Bradley Beal. Cette fois présents du côté offensif, Kelly Olynyk et Duncan Robinson débloquent leurs compteurs en rentrant quelques 3pts. Ce troisième quart est d’ailleurs le terrain de jeu de Kelly: auteur de 14 points à 4/4 derrière l’arc et 5/5 aux tirs, l’intérieur du Heat profite des largesses défensives adverses pour prendre feu et augmenter encore un peu l’écart entre les deux équipes.

Plus globalement, le rythme est bien plus haché dans ce troisième quart. Les deux équipes prennent plus de lancers, il y a plus de temps-morts et le jeu est plus lent. Cela ne gène pas Miami et Jimmy Butler qui va chercher quelques lancers et malgré le bon passage de Hachimura et Alex Len (que Achiuwa a du mal à tenir), Miami continue son chemin grâce à Olynyk, et se ballade en tête, 106-70 avant le dernier quart.

Avec 36 points d’avance, les deux équipes voient le résultat final déjà dessiné. Ainsi, Washington fait tourner tout le quart et fait sortir son bout de banc. Du côté de Spoelstra, Bam et Duncan Robinson joueront un peu mais les rotations, portées par un toujours aussi bon Nunn, vont gérer la fin de la partie malgré un dernier quart assez pauvre: 25-16 pour les Wizards avec 9 points d’Alex Len. A noter tout de même le non retour de Goran, blessé à la cheville…

Au final, Miami s’impose 122-95 dans une partie où il n’y a jamais eu débat. On a retrouvé le temps d’un soir le Heat qu’on aimait/aime. Pas parfait, mais qui fait les efforts, avec un Bam agressif, un Kelly qui prend feu sur un quart et un excellent Kendrick Nunn en sortie de banc. Cette victoire fait beaucoup de bien à l’équipe qui on l’espère, pourra enfin se lancer. Mais une chose après l’autre.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News