Connect with us

News

Miami – OKC: Une bonne note pour terminer le road trip

Dernier match de ce road trip de la mort, avec une confrontation face au Thunder qui nous avait très bien réussi en tout début de saison. Voici le résumé du match.

Pour sa centième titularisation en carrière, c’est Duncan Robinson qui lance les hostilités sur son premier ballon. Miami essaie de trouver ses shooteurs mais la réussite n’est pas complètement présente, au contraire de l’adversaire. Ainsi, c’est le Thunder qui prend les devants grâce à Shai Gilgeous Alexander (12 points sur le quart). Miami rentre tout de même quelques tirs, notamment grâce aux très bonnes positions trouvées par un Jimmy Butler en mode gestionnaire (6 des 8 premières passes décisives) et ainsi, reste à distance de tir. L’entrée des premières rotations va permettre d’accentuer la défense du Heat. Miami est plus concentré et provoque plusieurs pertes de balle adverses. Ainsi, le Thunder vacille et c’est le Heat qui prend l’avantage au bout de 12 minutes, 23-21, sans avoir particulièrement brillé.

Le second quart temps sera bien plus difficile pour les visiteurs. La réussite a complètement disparue (1/8 à 3pts sur le quart), personne n’arrive à trouver de tirs faciles, le jeu est brouillon et en plus les premières pertes de balle font leurs apparitions. Theo Maledon et SGA (qui est déjà à 18 points malgré quelques prises à deux) en profitent donc pour reprendre l’ascendant et grâce à un bon second quart du Thunder qui profite des largesses adverses, les hommes de Daigneault se retrouvent en tête à la mi-temps grâce à ce second quart remporté 33-22 et avec la manière.

Heureusement, un tout autre Miami va revenir des vestiaires. Un Miami plus fluide, plus conquérant, plus efficace et plus concentré des deux côtés du terrain. Face à un Thunder bien plus vite agressé, et dont les pénétrations sont beaucoup plus difficiles, Miami pose clairement la main sur ce match. Avec une efficacité de 55% et 66% à 3pts, le Heat artille de partout, Jimmy va chercher quelques lancers et le Thunder n’arrive pas à suivre. Seule ombre au tableau, les quelques attaques mal maîtrisées par Miami terminent en pertes de balle (8 sur le quart temps). Malgré cela, Miami confirme son retour dans la partie avec 2 bons runs et avec 34 points inscrits sur le quart, et reprend l’avantage à l’aube du dernier quart temps (79-77).

Cette saison, on pourrait parier sur le fait que le Heat allait perdre cet avantage et retomber dans ses travers. Mais là encore, le Heat surprend positivement et au contraire, débute le dernier quart sur un 15-0 pour mettre le Thunder hors d’état de nuire. Avec 13 points de Duncan sur le quart temps et 8 de Nunn, Miami n’aura même pas besoin du retour de Butler pour aller s’imposer. Les 8 points de Bazley ne changeront rien et Miami s’envole vers une bonne victoire (108-94) après une très bonne seconde période.

Ainsi, derrière les 22 points de D-Rob, les 20 de Nunn (avec 9 passes, excellent dans la création, notamment pour Bam), le 19-13-5 de Bam et les 15 petits points de Butler, Miami s’impose pour le dernier match. Dans ce road trip de la mort, le Heat s’en sort bien avec 4 victoires pour 3 défaites et malgré le niveau de jeu globalement moyen, c’est une bonne chose. Désormais, retour à la maison pour affronter, les Raptors et le Jazz…

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News