Connect with us

News

Miami – Toronto: Jimmy Butler conclut une très bonne partition

Premier match à la maison depuis le road trip avec une première bonne nouvelle: Goran Dragic est de retour. Résumé d’un bon match, ponctué de bonnes prestations individuelles.

Dès les premières minutes, Miami rentre bien dans sa partie. Ou plus précisément, Duncan Robinson rentre bien dans son match avec 2 tirs extérieurs qui lui permettent de continuer sur sa bonne lancée débutée face au Thunder. Ainsi, Miami s’active bien du côté offensif. De l’autre, c’est un peu plus compliqué malgré les efforts, la faute à un Kyle Lowry intenable pour son retour. Le meneur vétéran des Raptors réussit tout ce qu’il entreprend et Miami n’arrive pas à le stopper. Avec 12 points à 4/5 aux tirs sur le quart, il permet, avec l’aide de Fred VanVleet, de faire souffrir la défense Floridienne et de prendre l’avantage malgré la bonne rentrée de Goran Dragic, important avec le banc (35-32).

Mais la vision offensive de ce match est bien présente et malgré quelques bons efforts défensifs, ce sont les attaques qui ont le dessus. Pour la première fois depuis très longtemps, le jeu du Heat semble fluide, efficace et entrainant. Excepté Goran Dragic qui flanche un peu, tout le monde trouve son rythme, est efficace au shoot et attend patiemment le bon tir pour termine les actions. Ainsi, Miami se permet un 17-2, grâce aussi à un Bam Adebayo ultra dominant dans la raquette, se permettant d’aller récupérer 4 rebonds offensifs pour offrir des secondes chances importantes.

Ainsi Miami prend 15 points d’avance et semble avoir fait le plus difficile face à une équipe solide. Mais Toronto a du caractère et, portés par un toujours aussi fort Kyle Lowry (17 pts à la pause), Toronto va revenir à l’échelle sur les deux quart temps.

Car si Miami mène 66-56 à la pause, le retour des vestiaires est un peu plus compliqué. Toronto est mieux en place, trouve un peu plus de réussite face à la défense du Heat qui s’adoucit un peu et le duo Lowry-Anunoby inflige un 10-0 pour revenir à égalité. Mais le Heat du soir a retrouvé (le temps d’un match ?) son mojo de la saison passée.

Peu importe l’adversaire, Miami se remet en marche avant et inflige cette fois un 17-6 grâce à un banc en forme et un Bam Adebayo toujours aussi bien présent. Ainsi, le Heat reprend l’avantage et arrive dans le dernier quart avec 7 points d’avance.

Ce money-time de 12 minutes est devenu le terrain de jeu de Jimmy Butler dès que Toronto a essayé de s’approcher. Revenus à 2 points à 5 minutes du terme, les Raptors ont du se frotter à un Jimmy qui trouve enfin son rythme… et qui du coup devient intouchable. Agressivité, 3 pts, passe pour un coéquipier ouvert… Jimmy fait tout sur cette fin de match et avec ses 14 points sur le quart, permet à Miami de s’envoler vers une victoire 116-108, et avec la manière.

Miami a eu du répondant en face ce soir, mais à montrer les caractéristiques qui font qu’on a tant aimé cette équipe l’année dernière: efficacité, envie, caractère et confiance. On espère que ce n’était pas qu’un mirage et que cela pourra continuer, car c’est l’excellent Jazz d’Utah qui arrive dès demain à l’AAA, et ça sera une autre paire de manches.

Sur ce match, Jimmy termine en quasi triple double avec 27 points, 8 rebonds et 10 passes. Bam a été extrêmement bon des deux côtés du terrain et affiche 19 pts, 12 rebonds et 4 passes. Duncan a bien retrouvé son shoot avec ses 17 points et le banc (même Gabe Vincent) a été bon ce soir avec 38 unités pour Goran, Iggy et Vincent.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News