Connect with us

News

Miami Heat – Atlanta Hawks : Et voilà le Heat top 5 à l’Est !

Résumé du match face aux Hawks du 28 Février 2021 !

Alors que le Heat retrouve enfin des couleurs et enchaîne les victoires à l’orée du All-Star Break, les Hawks arrivaient en ville ! Voilà une opportunité intéressante de faire monter la série de victoire à six, cette fois sans Jimmy Butler, écarté pour une inflammation au genou droit.

Le début de cette rencontre fut assez compliqué, pour les deux équipes. La raison ? Un manque d’adresse, notamment derrière l’arc. Heureusement pour le Heat, les Hawks ne sont pas en mesure d’aller chercher tant de points que ça près du cercle non plus. Côté Heat, l’effort est collectif bien que Kendrick Nunn sorte du lot rapidement à la fois par son scoring et ses trois passes décisives. Les locaux s’apprêtaient à aborder le second quart avec 8 points d’avance, jusqu’à que Rondo plante au buzzer derrière l’arc : 26-21 pour le Heat.

Le second quart suit à peu près la même logique. Le Heat défend bien, notamment sur Trae Young qui doit lâcher son ballon bien plus qu’il ne le souhaiterait. C’est cependant John Collins et ses 11 points en 6 minutes qui permettent aux Hawks de rester au contact, sans oublier son compère de raquette Clint Capela qui lui aussi fait le boulot. L’apport est toujours plus varié côté Heat, et au-delà du duo Nunn-Adebayo, Precious Achiuwa (10 points, 5 rebonds à la mi-temps) continue lui aussi de s’illustrer positivement, dans son registre énergique. 54-44 pour le Heat à la mi-temps.

Il fallait bien que les Hawks se réveillent, et c’est au retour des vestiaires qu’ils choisissent de le faire. Portés par leur duo d’intérieurs inscrivant 29 de leurs 33 points (19 pour Collins, 10 pour Capela) sur ce quart, les Hawks reviennent à un petit point du Heat à l’orée du troisième quart. Côté Miami, la réussite extérieure ne pointe toujours pas le bout de son nez, ce qui pourrait coûter cher à la fin. Malgré tout, le Heat mène toujours : 78-77.

Avec cette équipe, on serait presque en droit se de demander s’ils jouent avec nous. Après avoir passés les trois quarts du match à moins de 30% de réussite derrière l’arc, le Heat, en grande partie grâce au réveil de Tyler Herro, fait remonter son pourcentage à 45%. Voilà qui, couplé à une défense toujours solide et un run de 10-0 dans les dernières minutes, poussera les Hawks vers le précipice de la défaite, non sans combattre : Résultat des courses, 109-99 pour le Heat, et une 6ème victoire de rang !

Côté boxscore, on mettra en avant la nouvelle bonne perf de Kendrick Nunn (24 points, 7 passes), bien aidé par Bam Adebayo (16 points, 13 rebonds, 5 passes), et Goran Dragic (13 points). Bravo également au banc qui explose celui des Hawks en cumulant 42 points, face à 9 en face : 14 pour Herro lors de son retour, 14 (et 7 rebonds) pour Achiuwa également. Tandis que Vincent et Iguodala apportent chacun 7 points, et de la propreté.
Pour les Hawks, on ne peut pas passer à côté de l’énorme match de John Collins (34 points, 10 rebonds). Son compère à l’intérieur Clint Capela ne fut pas non plus en restes (20 points, 14 rebonds). Ce fut plus dur pour Trae Young, qui n’a pas pu impacter positivement la rencontre malgré une feuille de stats pleine (15 points, 9 passes, 8 rebonds, 7 turnovers et des pourcentages affreux au tir). Quand à Kevin Huerter, lui aussi aura eu du mal au tir malgré ses 13 points et, surtout, ses 6 interceptions.

Le joueur du match : Kendrick Nunn, au top !

Cela fait maintenant quelques semaines que le n°2 de la course au rookie de la saison 2019-2020 a repris des couleurs ! Une efficacité au tir retrouvée, des progrès dans sa vision du jeu, son jeu de passe et sa défense l’amenant à resolidifier une place de titulaire qu’il avait pourtant perdu. K-Nunn retrouve la confiance, sa zone de confort tout en progressant là ou on pouvait auparavant lui faire des reproches.
Au-delà d’un Jimmy Butler énorme en Février, l’autre symbole de la résurgence du Heat, c’est bien notre cher n°25.


Les highlights du match

Source : stats.nba.com

Source photo de couverture : @MiamiHEAT

Fan de la meilleure franchise de NBA depuis 2014. Ma foi en Erik Spoelstra est inébranlable, et la votre devrait l’être également.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News