Connect with us

News

Miami Heat – Golden State Warriors : Pas de mauvais poisson d’Avril pour les débuts d’Oladipo

Résumé du match entre Heat et Warriors du 1er Avril 2021 !

Hier soir face aux Warriors, Victor Oladipo faisait ses débuts tant attendus, avec la possibilité pour le Heat de rester au contact des Hornets au classement.
Toujours pas de Goran Dragic côté Heat, tandis que seul Eric Paschall n’était pas disponible côté Warriors.

Dans cette rencontre, le Heat débute parfaitement la rencontre en commençant par un run de 8-0. Le score passe ensuite à 10-2, puis 14-4. 6 pertes de balles provoquées au total sur ce quart, 5 durant les premières minutes. Puis vint la seconde moitié du quart, et les Warriors commencent à trouver du rythme, et reviennent petit à petit alors que le Heat perd de sa superbe en attaque. Les Warriors finiront même par prendre le lead, et terminent le quart-temps devant au score malgré un Steph Curry très discret : 24-23.

Passons désormais au second quart, qui lui aussi débute de bien belle manière pour le Heat : Oladipo à la passe, Bam à la finition pour un alley-oop de toute beauté. Cette action ne dictera cependant pas la dynamique du quart, puisque les deux équipes se rendent coup pour coup pendant la majeure partie de ces 12 minutes. Andrew Wiggins continue son festival, compilant déjà 18 points à 5/8 de loin à la mi-temps. Tyler Herro et ses 14 points dans ce quart-même lui répond de bien belle manière. Résultat des courses à la mi-temps : Le Heat mène de 5 points, 59-54.

Sans grande surprise, le troisième quart n’aide pas vraiment le match à se décanter. Steph Curry, qui retrouvait du rythme avant la pause, commence enfin à trouver la mire de loin (meilleur scoreur des Warriors sur le quart avec 10 points). Le Heat ne lâche pas l’affaire, grâce à Jimmy Butler et Duncan Robinson notamment offensivement, et en poussant continuellement les Warriors à perdre le ballon de l’autre côté (18 TO en trois quart-temps !). Les deux équipes entament ainsi le second quart-temps à égalité quasi-parfaite, marquant chacun 27 points, mais le Heat garde sa petite avance de 5 points : 86-81.

Le dernier quart quand à lui, ne sera pour ainsi dire qu’une formalité. Les Warriors peinent continuellement à scorer face à une défense mobilisée, et une dernière éruption de Curry ne suffira pas. Le Heat contrôle et se dirige vers son 25ème succès de la saison, non sans difficultés face à des Warriors coriaces mais trop imprécis et en manque de réussite, au-delà du trio Curry-Wiggins-Green. Score final 116-109, et une rencontre qui se termine (presque) sur une magnifique action défensive de Bam Adebayo sur Steph Curry.

Niveau boxscore, c’est Jimmy Butler qui mène la charge pour le Heat (22 points, 8 passes, 6 rebonds). Il est suivi de Duncan Robinson (21 points). Tyler Herro apporte 20 points en sortie de banc, tandis que Bam Adebayo reste en mode matrice (19 points, 8 rebonds, 6 passes, 9/9 aux lancers). On soulignera aussi non pas les stats, mais les bons débuts de Victor Oladipo, notamment défensivement malgré 5 fautes cumulées.
Côté Warriors, Stephen Curry marque 36 points et capte 11 rebonds. Andrew Wiggins marque quand à lui 23 points et ajoute 8 rebonds. Derrière eux, seul Draymond Green a une ligne de stats reluisante (16 points, 10 rebonds, 8 passes, 4 interceptions)

Les joueurs du match : Duncan Robinson et Tyler Herro sont de retour.

On aurait aisément pu parler de Jimmy Butler, mais fixons nous cette fois-ci sur les Splash Brothers made in South Beach, si vous le voulez bien. Les deux jeunes garçons semblent avoir retrouvés leur confiance, et de ce fait leur adresse, depuis que la trade deadline est passée. Ce match n’est qu’un autre exemple de ce fait. 41 points pour les deux compères, de l’alternance dans le jeu et des efforts sur le plan défensif malgré leurs limitations. On peut difficilement leur demander mieux en ce moment !


Les highlights du match

Source : stats.nba.com

Source photo de couverture : nba.com/heat

Fan de la meilleure franchise de NBA depuis 2014. Ma foi en Erik Spoelstra est inébranlable, et la votre devrait l’être également.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News