Connect with us

News

Miami – Cleveland: Une bonne victoire qui apporte des promesses

Nouveau match à domicile pour le Heat qui affronte cette fois des Cavaliers amputés de Jarrett Allen. Seuls Iguodala et KZ sont absents côté Heat. De quoi observer un effectif quasi au complet.

Comme c’est le cas lorsque l’on voit un bon Heat, Miami débute bien le match. Après une petite séquence positive des Cavs, le 5 majeur de Miami commence ses merveilles. D’une part, et c’est la notion la plus régulière depuis de nombreuses semaines, le Heat est impassible défensivement. Cleveland galère à trouver des points, chaque possession est une guerre de tranchée et une sur trois finissent en interception pour une contre attaque du Heat. D’une seconde part, le mouvement et la fluidité offensive du Heat permet au duo Trevor Ariza/Duncan Robinson d’être intenable derrière l’arc. Avec 18 points à 6/7 à 3pts, les deux shooteurs permettent à Miami de prendre 15 points d’avance dans un premier quart à sens unique. Jimmy Butler se permet lui de s’amuser dans la gestion de la balle et même quand le panier ne se retrouve pas ouvert, il arrive à trouver un Bam qui claque un dunk énorme. Les premières rotations vont tout de même calmer un peu le jeu et la défense baisse logiquement un peu d’intensité, permettant aux Cavs de revenir à la dizaine de points. Taurean Prince notamment, fait du bien aux Cavs face aux entrants floridiens qui peinent un peu en défense.

Cleveland arrive même à revenir à 3 points en début du second quart temps mais Tyler Herro veille et apporte du scoring. Comme souvent, la sortie de Jimmy Butler se ressent et celle de Duncan Robinson aussi. Le retour de ce dernier correspond d’ailleurs à la reprise offensive de Miami qui remet la main sur le match. Avec un Butler agressif, un Oladipo qui met un peu d’impact sur le jeu et un Bam Adebayo toujours aussi présent dans tous les domaines du jeu, Miami reprend le large et ce, malgré le bon quart de Collin Sexton et Kevin Love. Miami est visiblement bien trop fort (10/21 à 3pts) pour cette faible équipe de Cleveland et chaque coup d’accélérateur fait énormément de mal aux adversaires qui ne savent plus où donner de la tête. Ainsi, Miami arrive largement en tête, 67-54, aux termes d’une première mi-temps très solide.

Mais le retour des vestiaires est comme d’habitude, frustrant. Le Thurd quarter refait son apparition et comme souvent, Miami perd son rythme. Personne ne trouve sa réussite, les porteurs de balle font des erreurs et Collin Sexton en profite. Ainsi Cleveland grapille petit à petit son retard et arrive à revenir à 5 points… Quasiment tout est à refaire pour le Heat. Mais contrairement à d’habitude, on peut observer la “faiblesse” adverse et ne pas s’inquiéter de la suite du match. La différence de niveau entre les deux équipes est assez importante et il suffit d’un petit coup de boost pour relancer la machine. Ainsi, c’est le banc, Goran Dragic et Nemanja Bjelica en tête qui relancent l’attaque et indirectement toute l’équipe. Nos européens permettent à l’équipe de reprendre 15 points d’avance et Bam Adebayo continue son chantier dingue pour apporter tout le reste. Le collectif est bien trop fort et Cleveland ne reviendra plus dans ce match. Au final, Miami s’impose donc 115-101 malgré ce Thurd Quarter et un très bon match de Collin Sexton (26 pts à 11/17). Pour cela, Miami affiche 7 joueurs en double figure et une bonne réussite à 3pts (39.5%), grâce au nouveau très bon match de Duncan Robinson (18 pts à 6/9 derrière l’arc). Chacun a apporté quelque chose dans ce match “facile”, pour une nouvelle victoire du Heat qui revient dans le top 5 à l’Est.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News