Connect with us

News

Memphis – Miami: De nouveaux RSHK pour une défaite frustrante

Second affrontement contre des Grizzlies en grande forme et amputé d’un Justise Winslow qui ne fait donc pas son retour à Miami. Résumé d’un match où ce n’est pas passé loin, mais un peu quand même.

Cinq majeur habituel désormais pour Spoelstra avec Oladipo, Butler, Bam, Duncan et Ariza et comme on l’espère toujours, c’est Miami qui débute le mieux la partie. Chacun prend ses responsabilités et Bam Adebayo rentre ses 5 premiers tirs pour donner le ton. Malheureusement pour le Heat, le gros point faible de l’équipe se fait ressentir et Jonas Valanciunas est intenable à l’intérieur. Au rebond, en spot-up, au cercle et même au alley-oop court, le lituanien fait ce qu’il veut sous les panneaux. Avec 15 points, il permet aux Grizzlies de rester collés aux bottes d’un Heat qui domine légèrement. Cependant, et malgré l’excellente entrée de Tyler Herro qui inscrit 11 points à 100% aux tirs, le banc des oursons fait très mal à Miami. Portés par un très bon Desmond Bane, Memphis prend l’avantage au bout de 12 minutes: 37-34.

Cela n’arrange pas le Heat qui doit désormais courir derrière le score et qui a du mal à la faire. Le banc se fait dominer, n’est pas très efficace et il faut le retour de Jimmy Butler et Duncan Robinson pour observer des joueurs qui trouvent leur shoot. Avec 8 points sur la période, D-Rob continue sa série de matchs à plusieurs 3pts rentrés mais en face, Kyle Anderson fait le boulot et lui répond parfaitement. L’écart continue de grimper un peu et la réussite extérieure (7/15 sur ce quart) des Grizz permet aux visiteurs de faire la course en tête à la mi-temps: 63-57.

Mais jusqu’ici rien de grave dans un match des plus “normaux”. C’est cette seconde période qui sera la plus intéressante. Pour débuter, Victor Oladipo se fait siffler une flagrante 1 assez légère, permettant de redonner des munitions sur la ligne aux Grizzlies. Il en fallait pas plus pour chauffer Dillon Brooks qui va s’énerver après ça et devenir incandescent. Avec 23 points à 8/11 aux tirs dont 4/5 derrière l’arc, l’arrière du Tennessee est intouchable. Et pourtant, il serait logique que Miami flanche avec cette adversité mais il n’en est rien. Le Heat reste à une petite dizaine de points la majeure partie du quart, grâce notamment à un Jimmy Butler en grande forme (11pts à 5/7 aux tirs dans le quart). A côté de lui, tout le monde apporte un peu pour compenser le coup de chaud adverse et l’équipe s’accroche pour rester à proximité au score. L’entrée de Goran Dragic va même apporter un gros plus, lui qui avec ses deux gros paniers lance un 7-0 permettant à Miami de revenir à 3 unités des Grizzlies, assez miraculeusement. Malgré ce sentiment de différence importante entre les deux équipes (car on ne ressent jamais l’impression que Miami peut repasser devant), Miami est désormais de retour. Ou du moins c’est ce que l’on pensait. Car les role players du banc de Memphis vont de nouveau sortir de leur boite pour surprendre tout le monde. (96-89)

A l’échelle sur les deux quarts temps, Memphis arrive à relancer la machine et le duo Tillman-Bane réalise un travail monstre pour remettre l’écart entre les deux équipes. Surpris et pensant être relancés, Miami semble désarmé et malgré Tyler Herro puis Butler, l’écart augmente rapidement jusqu’à atteindre les 19 points d’avance pour Memphis à quelques minutes du terme… Miami a lâché, Memphis en a profité avec ses armes et malgré la blessure de Ja Morant dans les dernières secondes, peut se féliciter de la performance. Miami a flanché et manqué d’expérience et de consistance dans sa rotation quand il le fallait et s’incline, finalement de manière logique vu le match, 124-112.

La série de 4 victoires s’arrête donc avant de recevoir les Lakers et de partir dans un gros road trip. Jimmy Butler a été excellent avec ses 28 points et 5 passes, tout comme Bam Adebayo qui termine en triple double avec 18 points, 10 rebonds et autant de passes (malgré une baisse d’agressivité après le 1er quart). Oladipo a été intéressant bien que encore insuffisant et Tyler Herro a fait une bonne partie en sortie de banc avec ses 19 points à 70% aux tirs. Mention aussi à D-Rob qui a effectivement retrouvé son shoot !

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News