Connect with us

News

Miami – Houston: Nunn souffle les bougies du gâteau d’Olynyk

Pour le retour à Miami de Kelly Olynyk, l’équipe C de Miami affronte des Rockets normalement dans leurs cordes. Voici le résumé d’un match ou Nunn a gâché l’anniversaire du Viking.

Le match débute bien pour les Heatles, où l’on voit rapidement qui prend la main sur le match. Kendrick Nunn et Duncan Robinson ne semblent pas être impactés par les nombreuses absences et donnent déjà rapidement l’avantage à Miami. Avec Bam sur la touche, Andre Iguodala possède beaucoup plus d’importance dans le jeu offensif. Cela se voit et le niveau proposé par l’ancien Warrior est vraiment intéressant. Miami fait la course en tête malgré un Precious assez moyen. Malheureusement, les premières rotations vont faire leur apparition et avec une telle quantité d’absents, la profondeur de Miami n’est pas folle. KZ Okpala est assez catastrophique dans ses choix et le duo John Wall – Christian Wood continue son chantier pour permettre aux Rockets de renverser le match et revenir à une possession (30-28).

Malheureusement, le même souci se pose dès le début du second quart. Le banc du Heat s’est un peu repris mais le duo Armoni Brooks-Kenyon Martin Jr fait du mal aux Floridiens et ils permettent aux visiteurs de prendre l’avantage. Malgré le bon passage de Goran Dragic, la plupart des joueurs ne trouvent plus leur réussite et Houston en profite pour garder la tête. Les pertes de balle font mal, la réussite extérieure manque mais malgré ça, le niveau des Rockets reste assez faible. Miami fait la course derrière mais se voit tout de même heureux de ne pas être loin à la mi-temps (55-54).

Arrive enfin le third Quarter. Celui qui d’habitude nous fait tellement mal, nous rend heureux ce match-ci. Kendrick Nunn revient des vestiaires avec une envie énorme et score rapidement 8 points pour remettre les choses au point. Malgré le bon quart de Kevin Porter Jr, Miami ne s’arrête plus. Duncan Robinson trouve ses tirs extérieurs, Trevor Ariza montre des capacités de passes inconnues, Dewayne Dedmon est ultra impactant sur ses quelques minutes et Iguodala rentre ses 3 points. Tout roule du côté de Miami qui en profite pour mettre les Rockets à terre, grâce en plus à une défense très intéressante (89-74).

Le reste du match sera du même acabit, même si la réussite est moins présente. Cependant, Houston ne répond plus et ne rentre plus rien pendant que Goran Dragic puis Kendrick Nunn enfoncent le clou pour enchaîner une deuxième victoire en autant de jours. Avec 25% aux tirs dans le dernier quart, Houston ne peut rien et s’incline logiquement et finalement 113-97. Kendrick Nunn a été parfait avec ses 30 points à 12/20 aux tirs, et 6/12 à trois points, ainsi que le run permettant à Miami de renverser le match. Le duo Ariza-Iggy a été excellent dans le liant, la défense et tout ce qu’on attend d’eux, avec en plus 16 points de Iguodala en prime. D-Rob termine à 19 points, tout comme Dragic (7/10 aux tirs) et Dedmon continue ses superbes débuts avec 12 points et 6 rebonds en sortie de banc. Une bien belle victoire malgré les absences de nombreux joueurs et la présence de KZ Okpala.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News