Connect with us

News

Miami – Indiana: Tyler Herro, l’écran de fumée d’une prestation bien insuffisante

Deuxième match de l’année pour Miami et premier à l’extérieur, contre Indiana et leur nouveau coach, Rick Carlisle. Voici le résumé de cette partie où beaucoup aurait pu et dù mieux se passer.

Tout ne commence pas parfaitement pour le Heat avec l’annonce assez rapide de l’absence de Kyle Lowry pour gérer son entorse du match contre les Bucks. Ainsi, c’est Gabe Vincent (oui, oui) qui récupère la place de titulaire et Bam Adebayo qui prend le jeu à son compte. Et cela débute plutôt bien pour les Heatles. Bam est omniprésent des deux côtés du terrain et Jimmy Butler est agressif, allant chercher des lancers. Duncan Robinson rentre ses deux shoots extérieurs habituels et Miami prend les devants (15-9) malgré le bon début du rookie adverse, Chris Duarte. Malheureusement, et malgré la bonne entrée de Tyler Herro qui est efficace en sortie de banc, les sorties de Jimmy puis de Bam font mal à Miami. Indiana reprend confiance, Jeremy Lamb rentre trois shoots extérieurs de suite et renverse la situation grâce à un 19-7. Miami manque de caractère et d’agressivité et Indiana en profite, arrivant en tête au bout de 12 minutes: 28-24.

Le retour pour le second quart ne se passe pas mieux pour Miami. Indiana en veut plus, le banc fait de belles choses et Brissett a tout le champ libre pour aller marquer, cela énervant Spoelstra qui prend un temps mort pour réveiller les siens. Mais Miami n’y arrive définitivement pas offensivement et force tout. Indiana prend 12 points d’avance à travers un 15-5 sur les 6 premières minutes du quart et semble bien au dessus. Le jeu est haché et pourtant, devrait convenir au Heat mais la réussite manque. Malgré cela, Bam est bien là et récupère déjà son dixième rebond de la partie, alors qu’il reste encore 4 minutes avant la mi-temps ! Rien ne s’arrange pour Miami qui en plus de perdre un énième ballon (déjà 9!), voit PJ Tucker se blesser sur une partie glissante du parquet…La cheville tourne de manière impressionnante mais le guerrier reste sur le parquet et récupère même une “charge” immédiatement. Indiana arrive finalement en tête à la mi-temps, 56-46 sans surjouer et avec un bon Domantas Sabonis mais Miami doit bien mieux faire.

Le retour des vestiaires est assez équilibré pour les deux équipes. Chacun se rend coup pour coup (littéralement quand Myles Turner inflige un gros coup de coude à Jimmy Butler) et les leaders prennent le rythme. L’écart ne réduit pas car dès que Miami ou Butler trouvent une brèche, la défense en offre une autre sur le repli… Les Floridiens n’arrivent pas à associer une régularité des deux côtés du parquet et c’est ainsi qu’Indiana reste devant. Gabe Vincent fait encore n’importe quoi et oblige Tyler Herro à revenir (même s’il était temps). Ce dernier se remontre rapidement et Indiana montre des débuts d’échecs. Les Pacers ratent de plus en plus de choses et n’arrive plus à scorer. Miami lance ainsi un run grâce à un nouveau tir de Duncan Robinson et l’inusable Tyler Herro.

A travers un 19-4 sur les deux quarts, le trio Herro-Butler-Adebayo permet à Miami de renverser le score et de prendre une possession d’avance. Mieux encore, Bam va aller chercher quelques points à l’intérieur et sur la ligne pour prendre cinq unités de plus ! Miami semble avoir repris le dessus mais là encore, Indiana va retrouver la ressource pour revenir au tableau d’affichage. Malcolm Brogdon sort enfin de sa boite pour mener les siens et grâce à 3 paniers consécutifs, remet les deux équipes aux coudes à coudes. Tyler Herro prend lui tout le jeu à son compte et semble intouchable. Auteur de 10 points sur ce dernier quart temps, il va tenir tout seul l’équipe pendant que Bam et Jimmy galèrent et que Duarte et Brissett font tout ce qu’ils peuvent pour offrir la victoire aux siens. Les deux équipes ne se quittent plus et dans la dernière minute, Brissett pense avoir donné la victoire aux locaux sur ses lancers et une faute bête de Bam, mais Tyler Herro, encore une fois, rentre un énorme trois pour recoller au score. Les quelques secondes à jouer ne suffiront pas pour Indiana et Duarte, bien défendu par Herro, encore lui ! Prolongations ! (86-86)

Cette fois, les choses vont mieux pour Indiana qui débute la prolongation comme il se doit et malgré la fatigue de la veille. Tyler Herro est mieux défendu et Miami n’y arrive pas en dehors du jeune sixième homme qui a déjà atteint les 30 points. Sabonis, Brissett puis Brogdon enchaînent pendant que Miami perd encore des ballons (22 au total). Duarte aux lancers puis Sabonis finissent le travail et Miami ne trouve plus la solution. La prolongation est à sens unique et Miami peut s’en vouloir tant la partie fût insuffisante et cachée par un écran de fumée appelé Tyler Herro.

Finalement Indiana s’impose 102-91 grâce à une très bonne défense et une attaque qui a fait le travail, saupoudré par quelques jolis coups talentueux. Du côté de Miami, la défense a été insuffisante et l’attaque cataclysmique et sauvée par un Tyler Herro monstrueux et premier joueur de l’histoire du Heat avec 30 points et 10 rebonds en sortie de banc. A ses côtés, Bam finit avec 17 points, 16 rebonds à 6/15 aux tirs et avec 5 pertes de balle pendant que Jimmy affiche 19 points à 7/22 avec 6 rebonds et 6 passes. En face, Brissett et Brogdon finissent avec 18 points (14 rebonds pour Brogdon), Duarte avec 19 et Sabonis avec 17 pts et 12 rebonds.

Fan du Heat depuis la belle époque du Big Three, je me balade souvent sur le site InsideBasket pour développer d’autres écrits que ceux de Miami, voire sur InsideTheHoop pour discuter entre amis.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in News